Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Savoir-recevoir-avant-tou
      Savoir recevoir, avant tout !

Savoir recevoir, avant tout !

L’amour est souvent défini par « le don de soi ».


En même temps, cette définition pourrait nous donner la fausse impression qu’aimer est un geste presque unilatéral – qui se limite à ce que je donne. En réalité, l’amour n’est jamais un monologue, mais un dialogue entre deux personnes. Et le fruit de ce dialogue, de ces échanges, c’est la communion.

Si nous nous concentrons uniquement sur ce que nous offrons aux autres, nous risquons de ne pas entrer pleinement dans ce dialogue. Nous pourrons même finir avec l’idée que l’amour est quelque chose qu’on fait, qu’on « produit » grâce à nos propres forces ; ce qui nous incitera, par la suite, à agir d’une certaine façon pour provoquer ou déclencher des bonnes réactions chez les autres. Ainsi, en restant uniquement dans l’action, nous sautons l’étape, pourtant si importante, qui consiste à prendre le temps de recevoir l’autre comme un don, tel qu’il est. Ainsi, il est possible de faire beaucoup de choses pour les autres, sans avoir réussi à les aimer véritablement. Et cela parce que nous avons ignoré l’importance, voire la primauté, de la réceptivité dans nos relations.

Avant de pouvoir donner un peu de soi-même, il faut d’abord savoir saisir et recevoir la personne qui est en face et lui ouvrir son cœur. Cela exige toujours une attitude d’humilité et de patience. C’est seulement à partir de ce moment-là que nous saurons agir convenablement en sa faveur, en adaptant, au mieux, nos propos et nos actions.

En amour, il faut savoir attendre et accueillir.

C’est aussi vrai dans notre relation avec Dieu.

Dieu seul est capable de donner sans avoir reçu auparavant, parce qu’Il est la source de tout amour, la source de chaque don. En revanche, nous, Ses créatures, devons d’abord recevoir de Lui pour pouvoir, ensuite, donner. Savoir recevoir est donc primordial. Dieu nous précède dans toutes nos actions ; Il nous offre tout ce dont nous aurons besoin pour aimer : la patience, la bienveillance, l’écoute, la persévérance, etc... Vu comme ça, nous nous rendons compte que tout est don, tout est grâce. Même nos bonnes actions ne nous sont possibles que parce que nous avons reçu auparavant, consciemment ou pas, la grâce de Dieu.

Loin de nous condamner à la passivité, cela nous pousse à l’action ; à collaborer activement avec Dieu dans Son grand projet d’amour. En Lui ouvrant notre cœur nous recevons davantage Ses grâces, et elles nous permettent d’agir. Mais si nous fermons notre cœur à Dieu, nous aurons du mal à aimer ; notre cœur se rétrécira, notre volonté se braquera devant les exigences d’un amour véritable et complet. Donc, notre aptitude à donner est souvent limitée par notre faible capacité à recevoir ; notre amour est restreint par notre manque de réceptivité.

Que Dieu nous aide à garder notre cœur toujours réceptif à Ses grâces et aux autres !

Père Richard Greenslade, curé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour