Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Rentrer-avec-la-Vierge-Marie
      Rentrer avec la Vierge Marie

Rentrer avec la Vierge Marie

Nous sommes devant le fameux vitrail de Notre-Dame de la Belle Verrière dans la cathédrale de Chartres.


Nous sommes devant le fameux vitrail de Notre-Dame de la Belle Verrière dans la cathédrale de Chartres. La Vierge qui porte l’enfant Jésus est éblouissante dans son manteau « bleu-Chartres » – d’une couleur unique, inimitable. La tête légèrement inclinée, son beau sourire attire notre regard et nous invite à la confiance. Dans la partie inférieure, nous la retrouvons dans des médaillons qui racontent les épisodes des Noces de Cana. Alors, nous sommes surpris par les 3 derniers, qui semblent, à première vue, ne rien à voir avec les précédents : là où nous attendions d’autres épisodes de la vie de la Vierge Marie, nous découvrons les trois tentations du Christ au désert ! Alors, quel rapport ces médaillons ont-ils entre eux ? Que veulent-ils nous enseigner ?

Dans le désert, le diable tente le Christ et L’incite à transformer des pierres en pain ; à faire preuve de Son pouvoir divin en réalisant un miracle. Le Christ refuse. Alors, le diable « s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé » (Lc 4, 13). Moi, j’ai toujours pensé que le « moment fixé » faisait référence à la fin de Son ministère, à l’heure de Sa Passion où Il sera tenté d’abandonner le projet du Père. Le vitrail de Chartres semble suggérer que ce moment n’était finalement pas si loin dans la vie du Christ – mais plutôt dès le début de Sa vie publique : aux noces de Cana.
Lors de ce dîner, Marie demande à Jésus de faire quelque chose pour sortir ce jeune ménage de l’embarras. Elle Lui propose de faire un miracle, de faire valoir Ses pouvoirs divins. Jésus est alors confronté à la même question qu’auparavant, dans le désert : dois-je utiliser mes pouvoirs ou non ? Au désert, le diable veut Le mettre à l’épreuve ; à Cana, Marie veut qu’Il accomplisse un acte de charité. Voilà la différence !

Nous avons tous reçu des talents de Dieu, quelques-uns plus, d’autres moins. Peu importe leur quantité, nous sommes tous confrontés à cette question : comment les utiliser ? Et là, il n’y a que 3 options possibles : 1) choisir de ne pas nous en servir, de les enfouir par peur, par indifférence ou par paresse ; 2) les utiliser en pensant uniquement à nous-même, en cherchant à rassasier notre propre faim de reconnaissance ; 3) suivre l’exemple de Jésus – les mettre au grand jour, au service de la charité, pour le bien de notre prochain.

En ce début d’année scolaire, il serait opportun de nous tourner tous vers la Vierge Marie en lui demandant de nous aider à faire bon usage de nos talents reçus. Elle saura, avec sa tendresse maternelle, nous soutenir sur le chemin. Et si nous avons du mal à en mettre certains à la lumière dans notre vie familiale, professionnelle ou paroissiale elle nous aidera à le faire avec charité. Laissons-nous, donc, être captivés par son regard bienveillant et son beau sourire capables de nous inspirer la confiance. Qu’elle soit notre guide cette année pour qu’ensemble nous puissions entreprendre ou poursuivre des apostolats qui feront de nous des acteurs vivants dans la vie de notre Église.
Bonne rentrée à tous !

Père Richard Greenslade, curé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour