Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Que-nous-est-il-arrive
      Que nous est-il arrivé ?

Que nous est-il arrivé ?

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 29 mai 2020
  • réagir
  • 0 vote

Un des aspects les plus sidérants de ce qui nous est arrivé est bien la soudaineté, la violence et l’universalité de cette catastrophe sanitaire. Qui l’aurait l’imaginée ?


Un des aspects les plus sidérants de ce qui nous est arrivé est bien la soudaineté, la violence et l’universalité de cette catastrophe sanitaire. Qui l’aurait l’imaginée ? Sans doute, je l’espère, sommes-nous préparés à d’autres risques majeurs (l’eau, la chaleur, l’atome, la guerre), mais nous ne l’étions pas face à ce petit virus, dont nous ne comprenons pas vraiment ni l’origine ni le fonctionnement.
La maladie aura fait de nombreuses victimes. Elle a fait découvrir la fragilité de nos institutions sanitaires en même temps que l’extraordinaire capacité de mobilisation du personnel soignant. Depuis quelques années, on aimait redire l’importance du prendre soin. Nous en avons eu là la leçon très concrète !
Le confinement aura transformé nos modes de vie. Ce sera peut-être l’une des révolutions les plus marquantes liées à cet épisode : travailler ou étudier autrement, avec aussi toutes les souffrances liées au travail confiné. Manger, consommer autrement. Nous n’aurons jamais autant mangé en famille, et peu consommé par ailleurs, jusqu’à, pour quelques-uns, faire des économies.
La cessation de travail pour un grand nombre d’entreprises et salariés va provoquer la plus grande valse de milliards que nous ayons jamais connue. Quel béotien pourrait les compter ? Et l’on sait aussi, à travers le monde, à qui ces milliards n’iront pas.
Le confinement aura encore transformé nos vies de prière : beaucoup ont dit avoir vécu ces semaines comme une retraite spirituelle, éventuellement familiale, et découvert combien la célébration de l’eucharistie était importante (et oui !) mais qu’il était possible de vivre une autre forme de communion non moins réelle hors les sacrements.
Ces semaines furent terrifiantes pour ceux qui nous gouvernent. A quelque tranche du mille-feuille électoral qu’ils aient été élus, comment pouvaient-ils imaginer les décisions qu’ils auraient à prendre ? L’opinion publique leur en fera-t-elle crédit ou discrédit ?
Le plus dur aura été la solitude de beaucoup. Et enfin, il faut le redire, se renouvelle la question de la mort. Oui, nous sommes mortels. Cela nous paraît de plus en plus insoutenable, alors que c’est le seul invariant de toute l’histoire des hommes. Cela nous inquiète et nous fait peur.
En cette Pentecôte, nous pouvons nous rappeler la soudaineté, la violence, l’universalité de la manifestation de l’Esprit sur les apôtres, eux-mêmes confinés dans leur Cénacle. Il ne s’agit pas de penser que le virus aurait été envoyé par l’Esprit. Mais, appelés que nous sommes, nous aussi, à sortir de notre confinement (et la sortie est pour certains presque aussi douloureuse que l’entrée), accepterons-nous que l’événement change quelque chose dans nos vies et demanderons-nous à l’Esprit de nous conduire sur les chemins à venir ?
Père Guy Rondepierre

1 réaction


30 mai 12:03, par JC BLANQUET

Merci pour cette superbe homélie qui me réconforte beaucoup . Nous vous regretterons . Quelle spiritualité ! 

- Répondre à ce message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour