Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Nouvelle-traduction-J-21
      Nouvelle traduction J-21

Nouvelle traduction J-21

Sept ans après la mise à jour du lectionnaire et quatre ans après la retouche du Notre Père, nous accueillerons le dimanche 28 novembre la nouvelle traduction de l’ensemble du missel.


Les modifications vont surtout concerner ce que dit le prêtre seul (prières eucharistiques, oraisons, préfaces…), mais un certain nombre de parties revenant à l’assemblée vont elles aussi changer. Vous pouvez déjà aisément consulter sur internet ou dans diverses publications récentes le détail de ces changements, et je voudrais seulement commenter ici trois d’entre elles.

1) « Priez, frères et sœurs : que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, soit agréable à Dieu le Père tout-puissant. R/. Que le Seigneur reçoive de vos mains ce sacrifice à la louange et à la gloire de son nom, pour notre bien et celui de toute l’Église.

Le texte français actuel du dialogue introduisant la prière sur les offrandes est tout à fait catholique (« Prions ensemble au moment d’offrir le sacrifice de toute l’Église. R/. Pour la gloire de Dieu et le salut du monde. »), mais n’a pas grand-chose à voir avec l’original latin. La nouvelle traduction exprime de manière beaucoup plus fine ce qui se joue : c’est le Christ-prêtre lui-même qui s’offre en sacrifice sur la Croix, et cela est rendu actuel à chaque messe, par les mains du prêtre et avec l’assentiment du « peuple sacerdotal » chrétien. Sacerdoce ministériel (prêtre) et sacerdoce baptismal (assemblée) sont deux modalités de participation à l’unique sacerdoce du Christ, qui s’unissent dans une sorte de partenariat au moment d’entrer dans
la liturgie eucharistique.

2) « Les péchés » du monde
Quand nous invoquons l’Agneau de Dieu, nous disons qu’il
enlève « le péché du monde ». Avec la nouvelle traduction, nous reviendrons au pluriel du texte original latin : « Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde ». En effet, par sa mort et sa résurrection, Jésus n’a pas effacé une abstraction que serait l’idée ou le concept du péché, mais il a bien pris sur lui nos péchés personnels pour qu’ils soient broyés avec lui sur la Croix. Permettez d’ailleurs au confesseur de faire ici un petit rappel : lorsque nous venons recevoir le sacrement de réconciliation, nous n’avouons pas des tendances (« je suis paresseux / je suis colérique / … ») mais des péchés concrets, des faits (« j’ai préféré perdre du temps sur internet plutôt que de faire ce que j’avais à faire / j’ai insulté telle personne /… »). Puisse donc cette nouvelle traduction nous aider à avoir un regard plus lucide et précis sur nos actes.

3) Le Fils est « consubstantiel » au Père.
Actuellement dans le Credo de Nicée Constantinople, nous disons du Fils qu’il est « de même nature » que le Père. C’est tout à fait
vrai : Jésus a en commun avec le Père la nature divine… mais il a aussi une deuxième nature : la nature humaine. Ce que dit précisément l’original grec du Ďěe
siècle, et que va rétablir la nouvelle traduction, c’est que le Fils est consubstantiel au Père : ils partagent le même être. Jésus n’est pas un homme divinisé, mais il est Dieu lui-même, en la personne du Fils qui unit deux natures, divine et humaine. Par le passé, des chrétiens sont allés jusqu’à verser le sang pour défendre cette juste expression de la foi chrétienne. Il est heureux que la traduction liturgique française leur rendre enfin hommage.

Et vous, quels changements retiennent votre attention ?

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


Lectures du jour

Saint(s) du jour