Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Nos-efforts-de-Paques
      Nos efforts de Pâques

Nos efforts de Pâques

Et nous voici repartis pour un deuxième tour ! Même si la prolongation du confinement annoncée lundi dernier n’était pas une surprise, cela n’empêcha pas qu’elle fut difficile à avaler.


Et nous voici repartis pour un deuxième tour ! Même si la prolongation du confinement annoncée lundi dernier n’était pas une surprise, cela n’empêcha pas qu’elle fut difficile à avaler. Au moins le premier mois avait le goût du Carême et la date du déconfinement s’alignait bien avec la célébration de Pâques. Alors, la perspective de sortir de notre lieu de confinement au même moment que nous célébrerions la Résurrection du Christ avait quelque chose de poétique. Là, pour le deuxième tour, ce n’est pas pareil. Et en plus, il commence à faire vraiment beau…aargh !
Afin de survivre pendant ce deuxième mois de « Covidisation, » nous avons besoin de trouver un nouvel objectif, un autre but à atteindre, une lumière au bout du tunnel. Alors, je vous propose que ce soit la fête de la Pentecôte qui aura lieu le 31 mai prochain. Pour une raison très simple : la Résurrection du Christ avait bien besoin de la venue de l’Esprit-Saint pour pouvoir apporter tous ses beaux fruits à l’Église. Regardez les Apôtres. Ils furent les témoins oculaires du Christ ressuscité. Quel privilège ! Quelle chance d’avoir pu voir, toucher, converser avec le Christ revenu à la vie, d’avoir Son corps glorifié devant leurs yeux pour dissiper toute forme de doute et d’incrédulité ! Mais, incroyablement, cela ne leur suffit pas. Ils restèrent, malgré tout, renfermés derrière des portes verrouillées, par peur d’être arrêtés par des Juifs ou par des Romains. Ils ne voulaient pas mourir, ils ne voulaient pas souffrir la même peine que Jésus. Cela nous semble difficile à imaginer, mais c’était le cas. Sans l’Esprit Saint, leur rencontre avec le Christ ressuscité, ne fut pas suffisamment forte pour qu’ils deviennent des témoins robustes et vigoureux de la Foi.
Selon les instructions de Jésus, ils devaient attendre l’arrivée du Consolateur, Celui qui les conduirait « dans la vérité toute entière » (Jn 16,13). Alors, ce sera uniquement à partir du jour de la Pentecôte qu’ils comprendront, sortiront de leur confinement auto-imposé et commenceront à répandre la Bonne Nouvelle. On peut se demander, comment ont-ils passés ces cinquante jours entre Pâques et la Pentecôte ? Mis à part une petite escapade pour aller pêcher (sans attestation, sans doute !) nous lisons que « tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière (...) avec Marie, la mère de Jésus » (Ac 1, 14). Et voilà notre programme pour notre deuxième mois de confinement !
Tout comme eux, le temps pourrait nous sembler bien long. En réalité eux, comme nous, ne savaient pas à quoi s’attendre. Une seule chose était claire – il fallait patienter. Et c’est là que la Vierge Marie a sûrement joué un rôle décisif. C’est elle qui leur a enseigné à relire, à la lumière de la Résurrection, tout ce qu’ils avaient vécu avec Jésus, depuis le jour de leur appel jusqu’au présent. En fait, ils avaient besoin de ce temps pour réfléchir, approfondir, intérioriser le message du Christ, loin du vacarme des foules qui les accompagnés depuis trois ans. Ils avaient besoin de la présence de Marie pour leur apprendre à mieux prier, à savourer tous les événements vécus, toutes les paroles prononcées par Jésus dans l’intimité de leur cœur profond. C’est Marie qui leur a appris la confiance et la patience.
Ô combien avons-nous besoin de la Vierge Marie, surtout pour ce deuxième mois de confinement ! Elle est prête à nous accompagner aussi, et à nous aider à ne pas fixer notre attention tant sur la date de déconfinement que sur ce petit bout de chemin qui est devant nous. Nous avons la chance de rester loin des foules, du vacarme de nos vies professionnelle et sociale « normales. » Oui, nous sommes coupés, isolés, mais peut-être, cette situation est-elle une vraie chance qui nous est offerte pour réfléchir, approfondir et mieux intérioriser le message du Christ ; trouver Sa présence dans le silence d’un cœur plus tourné vers la prière, vers la contemplation et vers le don gratuit de soi-même.
Invoquons Marie, surtout pendant le mois de mai qui approche. Qu’elle nous prépare pour l’arrivée de l’Esprit-Saint avec cette même douceur, tendresse et fermeté qu’elle a utilisée à l’égard des Apôtres. Que chacun de nous profite au maximum de ce temps de préparation afin de devenir des témoins solides et crédibles dans un monde bientôt déconfiné.
Père Richard Greenslade, curé

1 réaction


18 avril 11:44, par B Arthuis

Merci father pour cet édito qui vient remettre du baume au coeur de brebis un peu égarées, confinées sans berger...et qui on effectivement besoin de ce programme....comme une (re)lecture des Actes des Apôtres pour nous sentir dans la continuité des apôtres confinés eux aussi par peur. God bless you

- Répondre à ce message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour