Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Le-temp-ordinaire-de-l-Eglise
      Le temps ordinaire de l’Eglise

Le temps ordinaire de l’Eglise

Après les 40 jours du Carême, les 7 jours de la Passion et les 50 jours du Temps de Pâques...


...nous voici entrés dans ce que l’Eglise appelle le Temps ordinaire de la liturgie, mot sur lequel il nous faut alors méditer.
Certes, après la fête de la Pentecôte, nous célébrons des dimanches extra ordinaires : la fête de la Sainte-Trinité, puis celle du Corps et du Sang du Christ, pour approfondir les mystères que nous venons de célébrer. Mais déjà la liturgie des jours de semaine et celle des dimanches à partir du 30 juin, sera celle du Temps ordinaire, dont la couleur liturgique est le Vert, sauf quand une fête viendra interrompre cette unité.
Quel est cet Ordinaire ? Est-ce la monotonie, l’insignifiance, le caractère quelconque du temps qui passe ? Ne dit-on pas que l’évêque ou son vicaire sont les Ordinaires de leur diocèse ? Ils ne sont ni quelconques ni insignifiants, tant s’en faut, mais leur juridiction est établie pour permettre au peuple de Dieu de vivre de façon libre, ordonnée et apaisée la vie chrétienne.
L’ordre dont il s’agit ici est celui que nous introduisons dans nos vies, dans leur régularité, quelques fois dans leur patience. Car nos vies ont besoin d’ordre, disons plutôt d’ordonnancement, ce qui est, reconnaissons-le, bien difficile à établir. La liturgie, comme la prière, devraient ordonner nos vie, leur rythme, leurs exigences.
Je ne dirais pas bien sûr que les temps liturgiques autour de Noël ou de Pâques sont des temps désordonnées, ni de la forme extra ordinaire du rite latin qu’elle fait désordre, mais ils ne représentent pas l’ordinaire, le quotidien de nos vies.
Notre cheminement est bien d’aller, au quotidien, vers la rencontre finale avec le Père, et de le vivre en union avec nos frères. Notre époque aime trop souvent nous faire vivre sous la pression des événements, alors qu’il nous faudrait déployer paisiblement nos responsabilités et notre devoir d’état. La répétition, qui est un des ordres premiers de la liturgie, n’est pas un éternel recommencement, mais la longue et patiente construction de notre humanité individuelle et communautaire, ou collective. Puissent la prière et la liturgie, dans leur régularité et leur ordonnancement, nous y aider.
Le Vert de la liturgie n’est pas une couleur quelconque. On dit même qu’elle fut chimiquement difficile à élaborer. C’est la couleur de la nature qui chaque année renaît, celle de l’arbre de vie. Elle devient aujourd’hui celle de l’écologie, la nouvelle exigence du quotidien. Mais, comme le dit notre pape, une écologie intégrale, qui concerne l’ensemble de nos vies, y compris de nos rythmes de vie.

Père Guy Rondepierre

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Faire un don

Dans l'Eglise

Eglise catholique des Hauts-de-Seine

Radio Notre-Dame

KTO

Eglise de France

Logo Horaires

newsletter

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour