Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/La-maree-descendante
      La marée descendante

La marée descendante

Le pape François a récemment décrété que le 3ème dimanche du Temps ordinaire (aujourd’hui) soit, dorénavant, le Dimanche de la Parole de Dieu.


Il souhaite ardemment par cette initiative que chacun d’entre nous puisse approfondir sa propre relation avec les textes sacrés de la Bible.
Certes, nous pouvons tous passer un peu plus de temps à lire les Écritures. Mais les propos du pape vont bien au-delà d’une simple connaissance intellectuelle de la Bible.
Le but n’est pas de pouvoir citer des phrases bibliques en toute circonstance, ni d’impressionner nos interlocuteurs par notre capacité à déclamer des passages entiers de l’Évangile. Il s’agit plutôt d’une véritable assimilation de son contenu, afin que la Parole de Dieu devienne notre parole ; que tout notre être soit éclairé et animé par Elle.
C’est laisser le Christ nous approcher dans l’intimité de la prière et nous ouvrir « le trésor de sa Parole afin que nous puissions être dans le monde des annonciateurs de cette richesse inépuisable ». Tout comme les disciples d’Emmaüs.
Eux possédaient déjà une certaine connaissance des Écritures. Mais, en réalité, ils ne les avaient pas encore tout à fait comprises. Il a fallu que le Ressuscité les accompagne et, chemin faisant, ouvre leurs coeurs à leur plus profonde signification. « Notre coeur n’était -il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » (Lc 68,76).
Pour nous, ce ne sont pas les quelques kilomètres entre Jérusalem et un des villages avoisinants que nous avons à traverser en présence du Christ. Notre chemin avec Lui est plus court, mais plus dur à emprunter ; Il s’agit des 30 centimètres qui séparent notre cerveau de notre coeur. Et ce voyage ne se fait pas en l’espace de quelques minutes, ni de quelques heures ; il faut toute une vie. Nous avons un besoin vital de nous retrouver tous les jours en Sa présence, seule ou avec d’autres, pour méditer Sa Parole dans le calme et le silence intérieur. C’est là qu’Il nous parle, qu’Il nous éclaire, qu’Il nous montre le chemin à suivre, qu’Il brûle notre coeur avec les plus purs sentiments d’amour.
« Pas facile, me direz-vous, de trouver le temps tous les jours ! ». Je suis d’accord. C’est vrai que ce n’est pas facile, mais en réalité, c’est une question d’habitudes et de priorités. Ouvrir la Bible : en soi ce n’est pas difficile. L’ouvrir tous les jours : c’est une question d’habitude, qui ne s’acquiert qu’à force de persévérance. L’ouvrir avant d’ouvrir notre portable ou notre ordinateur : c’est une question de priorités. Nous n’avons pas besoin d’être « formés », ni d’être « bons » pour rencontrer le Christ à travers les Écritures ; il suffit d’être constants et patients. « Celui qui frappe, la porte s’ouvrira » (Mt 7,8). Alors, comme la marée descendante qui se retire et nous dévoile, vague après vague, un peu plus du rivage, chaque moment passé avec le Christ et Sa Parole nous révèle de nouveaux trésors spirituels.

Père Richard Greenslade, curé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour