Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/La-beaute-sauvera-le-monde
      La beauté sauvera le monde

La beauté sauvera le monde

« La beauté sauvera le monde » : qui ne connaît cette sentence que Dostoïevski met sur la bouche d’un des personnages de son roman L’Idiot ?


On la cite souvent. La plupart du temps, hélas, sans en saisir la profondeur. Car sous la plume de l’auteur, il ne s’agissait pas de considérer que toute forme de beauté conduirait au salut. Il connaissait trop la pâte humaine pour avoir la naïveté de le croire. Trop l’histoire sainte, aussi, et son lot de victimes de la beauté. « Eve vit que l’arbre était séduisant à voir (…) elle prit son fruit et en mangea » (Gn 3, 6). On sait ce qu’il advint d’elle... Quant à David, après avoir succombé à la splendide Bethsabée, il en fut pour ses frais : le premier fils qu’il conçut d’elle dut mourir, après qu’il se fut débarrassé de manière crapuleuse de l’époux légitime de la douce, Uri le Hittite. Holopherne, lui, n’eut pas même le temps de jouir des faveurs escomptées de la belle Judith, puisque celle-ci le décapita dans son sommeil. « Beauté fatale » : l’expression prend ici tout son sens !

Le cardinal Ratzinger décrit fort bien le danger d’une certaine beauté : « Il est une beauté éblouissante qui ne fait pas sortir l’homme de lui-même, mais qui l’emmure totalement en lui-même (et le pousse à) la convoitise, la volonté de puissance, de la possession » (in Chemins vers Jésus, éd. Parole et silence, 2004, p. 39). Comprenons bien : il ne s’agit pas pour le théologien de décrier la beauté des créatures, beauté qui d’ailleurs porte toujours un reflet de celle de Dieu, mais de mettre en garde contre le désir désordonné que peut susciter dans le coeur de l’être humain une beauté trop directement accessible.

Joseph Ratzinger poursuit en affirmant que la seule beauté qui vaille est celle qui suscite chez celui qui l’aperçoit « le désir ardent de l’indicible, la volonté du don de soi et de l’abandon » (ibid.), autrement dit l’amour vrai. Cette beauté souveraine peut impliquer des dehors esthétiques chatoyants, mais elle va beaucoup plus loin et existe même sans eux.

L’auteur illustre son propos en évoquant le Crucifié. « Dans la Passion du Christ, l’expérience du beau a reçu une nouvelle profondeur. Celui qui est la beauté en personne (‘Tu es le plus beau des enfants des hommes’ Ps 45, 3), a accepté d’être frappé au visage, d’être couvert de crachats, d’être couronné d’épines (…) Or, c’est dans ce visage ainsi défiguré que la véritable, l’ultime beauté apparaît : la beauté de l’amour qui va jusqu’au bout » (op. cit. p. 38-39). Un tel spectacle, qui implique ce que Ratzinger appelle un « jeûne de la vue », nous amène nécessairement au-delà de la beauté immédiate. Il appelle, de la part de celui qui le contemple avec tant soit peu d’honnêteté, à un examen de sa propre existence. Au regard du geste si sublime posé par le Fils de Dieu, il se trouve bien mesquin et s’essaie à agir lui aussi « bellement », comme on disait au Grand Siècle.

« Tard je t’ai aimée, beauté ancienne et si nouvelle ! », soupirait saint Augustin dans ses Confessions. Epris de beauté sous toutes ses formes, et longtemps consommateur effréné de celle-ci, il venait de comprendre que son coeur ne serait en repos qu’une fois attaché à la seule beauté capable de le combler et de susciter en lui le meilleur. Il s’était enfin rendu au Crucifié. Dès lors, les beautés créées ne suscitaient plus chez lui qu’une chaste admiration. Puisse-t-il nous aider à porter sur Jésus un regard aussi fécond, lorsque dans quelques jours nous le verrons monter au Calvaire.

P. Vincent Baumann

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour