Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/LE-PRETRE-UN-HOMME-DONNE
      Le prêtre, un homme donné

Le prêtre, un homme donné

La semaine dernière, la publication du livre « Des profondeurs de nos coeurs », cosigné par le pape émérite Benoit XVI et par le cardinal Sarah a fait couler pas mal d’encre.

J’aimerais, à la veille de notre semaine de prière pour les vocations, évoquer ce qu’on appelle le célibat en vue du Royaume.


Benoit XVI, dans cet ouvrage, évoque un souvenir de la veille de son ordination : « En cette veille de mon ordination, il s’est imprimé profondément en mon âme ce que signifie le fait d’être ordonné prêtre, au‐delà de tous les aspects cérémoniels : cela signifie que nous devons sans cesse être purifiés et envahis par le Christ pour que ce soit Lui qui parle et agisse en nous, et toujours moins nous‐mêmes. Il m’est apparu clairement que ce processus qui consiste à devenir un avec lui et à renoncer à ce qui n’appartient qu’à nous dure toute la vie et inclut sans cesse des libérations et des renouveaux douloureux ». Vivre cela, c’est chercher comme Jean Baptiste à laisser le Christ grandir en nous, et nous tenir humbles et petits devant lui. « Il faut qu’Il grandisse et que je diminue ». C’est chercher comme saint Paul (avec plus ou moins de réussite, je confesse) à ce que ce ne soit plus nous qui vivions, mais le Christ qui vive en nous. C’est enfin chercher, je crois, à vivre les Béatitudes, à commencer par la première : avoir une pauvreté de coeur, c’est‐à‐dire une disponibilité et une ouverture du coeur toujours plus grandes, afin que nous puissions vivre du Royaume de Dieu. Ce n’est pas par hasard que cette béatitude est en première position. C’est, je crois, la condition pour être auprès de sa communauté, un serviteur, « un homme donné », selon les mots de saint Jean‐Paul II.

Cette pauvreté du coeur grandit et s’affermit dans une relation particulière avec le Christ, par l’Eucharistie, la Liturgie des Heures, la prière silencieuse, le sacrement de réconciliation, la méditation de la Parole de Dieu. C’est là ce qu’évoque Benoit XVI :
« L’essence du ministère sacerdotal se définit en premier lieu par le fait de se tenir devant le Seigneur, de veiller sur Lui, d’être là pour Lui. (…) Cela signifie pour nous qu’il faut nous tenir devant le Seigneur présent, c’est‐à‐dire que cela indique l’Eucharistie comme le centre de la vie sacerdotale. (…) Le prêtre doit être quelqu’un qui veille. (…) Et cela doit signifier prendre en charge le Christ, sa Parole, sa vérité, son amour. »

Certes, « il n’est pas bon que l’homme soit seul », et donc il y aura toujours une fragilité, qui peut engendrer sans doute une souffrance. Cela dit j’aimerais témoigner simplement qu’il est possible de vivre ainsi et d’être un prêtre profondément heureux. Oui, je considère le célibat sacerdotal comme une grâce source de joie, parce que c’est l’occasion d’une plus grande proximité avec le Christ, et d’une plus grande possibilité de servir.

Au début de notre semaine de prière pour les vocations, gardons dans la prière ceux qui donnent leur vie d’une manière particulière pour le Christ, et prions pour ceux qui cherchent à répondre à cet appel.

Père Thibaud Labesse

1 réaction


22 janvier 11:27, par Alain CAILLAUD

Très beau texte, réconfortant. Merci

- Répondre à ce message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour