Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/L-amour-et-la-Croix
      L’amour et la Croix

L’amour et la Croix

En ce début de Semaine Sainte, nous sommes, à nouveau, invités à nous unir au Christ et à L’accompagner dans Sa passion, Sa mort et Sa Résurrection.


Jeudi, nous participerons à Sa dernière cène ; nous écouterons attentivement les dernières consignes laissées à Ses disciples, nous assimilerons Son exemple de service et d’humilité lors du lavement des pieds ; nous veillerons avec Lui pendant Son agonie dans le jardin des Oliviers. Vendredi, nous assisterons silencieusement à Son jugement, à Sa condamnation ; nous retracerons humblement le chemin de Sa croix, Sa crucifixion, Sa mort et Son ensevelissement. Et samedi, nous attendrons patiemment devant le tombeau, avant de pouvoir chanter joyeusement la gloire de Sa résurrection.
Entre tous ces événements que nous commémorons, c’est sans doute le Vendredi Saint qui est le moins commode ; surtout dans cette ambiance de morosité générale, générée par la crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an. Nous aurons peut-être envie de sauter la Passion du Christ cette année pour arriver tout de suite à Sa Résurrection, beaucoup plus gaie, plus parlante, plus sympa.
Mais nous aurions tort…
Nous ne pouvons pas séparer le Christ de Sa croix, pas plus que nous ne pouvons séparer la souffrance de l’amour. Les deux vont forcément ensemble. Toute personne mature a bien compris cette belle réalité. La souffrance n’est pas le revers de la médaille de l’amour, qu’il faut juste supporter courageusement ; elle en fait partie intégrale. Car le vrai amour exige toujours un élément d’auto-renonciation : laisser « mourir » cette partie en nous (la moins belle, bien sûr) qui résiste au don total de soi. L’amour est donc un vrai exode, car il nous appelle à sortir de nous-mêmes, à quitter nos préférences, nos zones de confort. Il nous pousse à ouvrir davantage notre cœur afin d’accueillir l’autre tel qu’il est et à agir en faveur de ses besoins. Et cet exode, parfois douloureux, est un authentique lieu de maturation : il nous mène sur le chemin de la vie et nous fait grandir. Ceux qui acceptent d’emprunter ce chemin découvrent qu’il n’est pas autre chose que le chemin de la croix. Tout comme le Christ, ils sont capables de compassion et de sacrifice, de donner le meilleur de soi-même, afin que l’autre puisse vivre. Ils ont compris qu’aimer est aussi accepter que l’autre ne sera jamais parfait, que de multiples qualités cohabiteront avec des contradictions et des faiblesses.
Le Christ uni à sa croix, représenté dans toutes nos églises et que nous contemplerons particulièrement cette semaine, est l’image de l’amour divin, l’amour parfait. Il est l’Homme mûr, capable de tout donner par amour, non pas aux anges, mais aux pécheurs comme vous et moi. Bien sûr, Il souffre, mais Il n’est pas amer ; Il sait ce qu’Il fait. Il sait qu’Il est sur le chemin de la Résurrection. Prions donc, afin qu’Il nous aide, au cours de cette Semaine Sainte, à mûrir dans l’amour, à Le suivre sur le chemin de la vie.

Père Richard Greenslade, curé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour