Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Joie-de-Noel
      Joie de Noël

Joie de Noël

Depuis le début du temps de l’Avent, nous cheminons vers la joie de Noël. Chaque dimanche, nous allumons une bougie supplémentaire.


Depuis le début du temps de l’Avent, nous cheminons vers la joie de Noël. Chaque dimanche, nous allumons une bougie supplémentaire, indiquant de manière visible que la lumière de Noël se rapproche. Pourtant, cette année, pour beaucoup de monde, il semble encore très loin, l’émerveillement tout simple devant le mystère que nous nous apprêtons à célébrer. Habituellement, le mystère de Noël est caché derrière un tourbillon commercial. Mais au terme d’une année éprouvante et stressante par bien des aspects, entre le virus qui circule, les mesures gouvernementales, ces ****** masques, les conséquences en tout genre (économiques, psychologiques etc.) et la perspective de ne pas pouvoir faire de grandes tablées familiales le 25 décembre, il est vrai que l’innocence toute simple de la joie de Noël semble bien loin.

Cette année particulièrement, il est donc important de préparer cette fête de Noël. Il est fondamental de redécouvrir la Bonne Nouvelle révélée à Noël. Quelle Espérance nous est donnée ? Pour répondre à cette question, j’aimerai faire appel à Saint Athanase d’Alexandrie, dans De l’Incarnation du Verbe : « Lorsqu’une figure tracée sur du bois a été effacée à cause des souillures de l’extérieur, on a besoin de celui dont c’est la figure, pour pouvoir renouveler l’Image sur la même matière. Car on ne rejette pas la figure ni la matière elle-même, sur laquelle elle a été tracée, mais on la reproduit sur elle. » Cette phrase, qui à première vue, semble énigmatique, dit une belle vérité de foi. Nous avons été créés à l’image et à la ressemble de Dieu, mais à cause du péché, cette image a été abîmée. C’est en fait comme une icône qui, avec le temps, et faute d’entretien, se serait comme partiellement effacée. La seule manière de restaurer cette icône, c’est de retrouver le modèle, l’image parfaite du Père. Nous avons été créés à l’image de Dieu qui est amour, et donc nous sommes faits pour Dieu. C’est là notre vocation profonde et la clé de notre bonheur. Voilà pourquoi Dieu ne nous laisse pas seul : il vient à notre rencontre, lui qui à Noël vient dans le monde, dans la pauvreté d’une mangeoire.

Voilà quelle est notre Espérance. A Noël, Dieu vient pour nous sauver, c’est-à-dire pour nous libérer de la mort et du péché. Il vient pour nous ouvrir un chemin de vie. Cette fête de Noël nous fait prendre de la hauteur et nous permet de porter le quotidien, aussi difficile soit-il. Non, ce virus, avec toutes ses conséquences, n’est pas le tout de notre vie. Il y a une dimension supplémentaire que nous annonce le Christ Jésus, Lui qui nous annonce que le Royaume des Cieux est proche.

Alors à l’approche de Noël, prenons simplement le temps devant une crèche, de nous émerveiller de la beauté de ce mystère. Faisons un acte d’Espérance. Prêtons une nouvelle fois l’oreille à ce « N’ayez pas peur » qui résonne si souvent dans les évangiles. Puisons dans cette fête de Noël notre Espérance et notre Joie, afin de pouvoir en offrir à ceux qui en manquent. Saint et Joyeux Noël à tous !

Père Thibaud Labesse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour