Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Homelie-4eme-dimanche-de-l-Avent-annee-C
      Homélie 4ème dimanche de l’Avent – année C

Homélie 4ème dimanche de l’Avent – année C

Évangile (Lc 1, 39-45)


Introduction

Dans les versets précédents, l’ange Gabriel annonce à Marie qu’elle va enfanter un fils qui sera appelé Fils du Très-Haut. Nous aurions pu nous attendre à ce que la Vierge se repose après l’annonce de l’ange mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Il y a certainement une raison. La Sainte Vierge se déplace dans l’évangile du jour. A travers elle, le Christ se déplace, et en fin de compte, la Parole circule puisque le Christ est le Verbe incarné, la Parole incarnée.

Méditons ensemble cet évangile

« En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.  »
« Marie se rendit avec empressement. » C’est comme si Marie ne pouvait attendre. L’amour a hâte de la rencontre. En préparant cette homélie, j’ai tout de suite pensé à l’appel du Christ à Zachée : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » L’amour est toujours pressé. Un exemple m’est aussi revenu à l’esprit. Quand j’allais chercher un de mes fils à l’aéroport ou dans une gare, je sentais en moi le désir de plus en plus fort de le retrouver. J’avais hâte de ces retrouvailles. Et moi, comme Marie a hâte de retrouver Elisabeth, comme le Christ a hâte de retrouver Zachée, est-ce que j’ai hâte de retrouver le Christ dans la prière, dans l’écoute de sa Parole, dans la rencontre avec un frère ou une sœur ?

« Marie se rendit vers la région montagneuse. » Le chemin ne sera pas facile pour elle, femme enceinte. Sinon, pourquoi Luc aurait-il mentionné ce détail ? Le chrétien est porteur du Christ qu’il va offrir avec empressement à ses frères et sœurs, malgré les montagnes qui symbolisent les obstacles, malgré la difficulté du monde. Je voudrais vous donner un exemple. En 2017, Vincent, un des prêtres ordonné dans la cathédrale de Nanterre a fait le choix de partir en Asie. C’est-à-dire qu’il a accepté d’être complétement dépaysé, ainsi qu’il le dit lui-même dans une interview que j’ai pu retrouver. Il a dû faire l’énorme effort d’apprendre une langue très différente, et tout cela pour porter le Christ. Il s’est rendu vers une région très montagneuse, vous ne trouvez pas ? Et moi, est-ce que j’ai déjà fait ou est-ce que je suis prêt à faire des efforts importants pour porter le Christ à mes frères ?

« Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. » Jean-Baptiste, qui est encore dans le ventre de sa mère, manifeste une très grande sensibilité au Christ. Car au-delà de la présence de Marie, Jean-Baptiste, le dernier des prophètes, à propos duquel le Christ a dit « parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste », a senti la présence du Christ et a tressailli. Et moi, quel est mon degré de sensibilité au Christ ?

« Élisabeth s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. » Exclamation d’Elisabeth sous l’action de l’Esprit Saint. Son cœur se dilate. Elisabeth reconnait que Marie est unique ; au-delà de Marie, elle reconnait le Christ, puisqu’elle dit « le fruit de tes entrailles est béni ». Si Marie est bénie entre toutes les femmes, c’est qu’elle est la mère de Dieu, la Théotokos, comme disaient déjà les premiers chrétiens. L’exclamation d’Elisabeth est tellement importante qu’elle sera reprise telle quelle dans cette prière fondamentale qu’est le Je vous salue, Marie.

D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Elisabeth reconnait son indignité, elle reconnait que tout est grâce, qu’il n’y a aucun mérite de sa part. Il en est de même dans notre vie. Pourquoi le Christ est-il venu dans notre vie, pourquoi est-il venu jusqu’à nous ? Ce n’est pas à cause de nos mérites, de nos bonnes actions, car tout est grâce. C’est par pur amour que le Christ est venu jusqu’à nous. C’est par pur amour que la sainte Vierge a porté le Christ jusqu’à Elisabeth et Jean le Baptiste. Ai-je assez conscience de la gratuité de la présence de la Sainte Vierge et du Christ dans ma vie ? M’arrive-t-il de m’exclamer en sentant leur présence dans ma vie ?

Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. Cette parole est fondatrice, c’est-à-dire particulièrement importante. Marie est heureuse, elle est bénie car elle a cru aux paroles de l’ange. « Que tout m’advienne selon ta parole. » Ecouter la Parole au plus profond de nous-mêmes et faire confiance. Se livrer à Dieu. Avons-nous conscience que si nous nous livrons à la Parole, nous aussi nous connaitrons le bonheur, même dans les difficultés ? Pour ma part, quand les temps sont difficiles, je me dis ces versets du psaume 61, versets appris par coeur : « en Dieu seul mon âme est paisible, de Lui vient mon espoir, en Lui seul un appui inébranlable ». Et cette parole m’appaise.

Concluons. Pour un chrétien, c’est tous les jours la Visitation

En effet, le chrétien, poussé par le Saint-Esprit, porte le Christ avec empressement à ses frères et sœurs. Et ces derniers, inspirés par ce même Esprit, reconnaissent cette présence du Christ en lui.
Au-delà de ce mouvement, nous sommes tantôt Marie, tantôt Elisabeth. Tantôt nous portons le Christ à nos frères, comme Marie, tantôt nous le recevons d’eux, comme Elisabeth.
Nous pouvons enfin, lors du même échange avec une personne ou un groupe de personnes, être simultanément Marie ou Elisabeth.
Oui, c’est tous les jours la Visitation pour nous.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


Lectures du jour

Saint(s) du jour