Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Homelie-33eme-dimanche-TO-annee-A-15-novembre-2020-Christian-Carol
      Homélie - 33ème dimanche TO - année A - 15 novembre 2020 - Christian (...)

Homélie - 33ème dimanche TO - année A - 15 novembre 2020 - Christian Carol


Nous sommes à la fin de l’Evangile de Matthieu, tout proches du récit de la Passion, le moment est donc particulièrement important. Dans ce chapitre 25, se trouvent trois paraboles dont le but est de nous aider à faire les bons choix qui structureront notre vie :
• La parabole des vierges folles et des vierges sages, qui nous enseigne qu’il fait veiller,
• La parabole de l’évangile de ce jour, que nous allons méditer ensemble,
• La parabole des brebis et des boucs, qui évoque la manière dont nous serons jugés.

Méditons maintenant l’Évangile du jour
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : C’est comme un homme qui partait en voyage. Nous comprenons bien sûr que cet homme, c‘est Dieu, et que les serviteurs, c’est nous. Cet homme se retire et laisse libres ses serviteurs, il leur fait confiance. Comme Dieu qui nous donne tant, puis se retire par délicatesse.
Il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. « Confia ». Le terme est fort. Si je vous dis : « je vous laisse ma montre » ; « je vous confie ma montre », cela ne sonne pas pareil. Confier a une connotation intime. Confier, c’est faire confiance. Un autre point est important. Les serviteurs n’ont à faire fructifier que ce qu’il leur est confié. Rien ne vient d’eux. Et nous, avons-nous conscience que quand nous faisons quelque chose, cela ne vient pas de nous, mais que Dieu en est à l’origine. Je me redis souvent cela : « Christian, quand tu as fait quelque chose de bien, mais cela vient de Dieu, tu n’as pas à t’en prévaloir, tu as juste à louer Dieu pour ce don qu’il t’a fait et que tu as utilisé ».
À l’un, il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Un talent équivalait au minimum à une quinzaine d’années du salaire d’un ouvrier. Les 3 serviteurs reçoivent donc une fortune : 75 ans de salaire, 30 ans de salaire, et 15 ans de salaire pour le dernier. Dieu aussi est généreux. Il a beaucoup donné à chacun de nous. En avons-nous conscience ? Sommes-nous fréquemment envahis par la gratitude ?
Puis il partit. Aucune instruction n’est donnée aux serviteurs par le maître. Dieu nous laisse à notre créativité. Nous avons ainsi deux questions auxquelles nous devons répondre : quels sont les dons que Dieu a mis en moi ? Est-ce que je suis sûr de bien les connaître ? Et comment les faire fructifier ?

Donc, Dieu fait confiance en donnant de ses biens. Il attend de nous que nous lui fassions confiance en retour. Est-ce ce qui va se passer dans cette parabole ?

Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. « Aussitôt », les deux premiers serviteurs agissent avec promptitude. Ils prennent des risques. Le troisième serviteur a peur. Dans le droit juif de cette époque, enterrer un dépôt signifiait que l’on se dégageait de toute responsabilité.
Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint. « Longtemps après ». Nous comprenons : Dieu nous fait des dons et il nous laisse du temps, toute notre vie sur terre, pour les faire fructifier.
Dans le dialogue avec leur maître qui est de retour, les deux premiers serviteurs emploient la même expression : Seigneur, tu m’as confié cinq/deux talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres /deux autres. Tu m’as confié, j’ai gagné. Ces deux serviteurs ont agi comme en partenaires. Ils parlent presque d’égal à égal avec leur maître. Et nous, quel est notre rapport avec Dieu ? Avons-nous une image positive de Dieu, ce qui nous permet d’oser, de risquer ?
Très bien, serviteur bon et fidèle. Voilà ce que le maître répond aux deux serviteurs qui ont fait fructifier l’argent. Quelle insistance ! L’important n’est donc pas d’avoir reçu 5 ou 2 talents, l’important est d’avoir fait fructifier ce que l’on a reçu, peu importe la quantité.
Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup. Ce verset signifie la disproportion entre la fortune qui a fructifié et la récompense. Comme si Dieu nous disait : « tu as fait fructifier ce que je t’avais confié, c’est bien mais ce n’est rien par rapport à ce que je te confierai ».
Entre dans la joie de ton Seigneur. Quand tu fais fructifier les talents que je t’ai donnés, cela me réjouit car je sais que tu en seras heureux. N’oublie pas, je t’ai créé pour donner.
Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. « Ton » talent. Le troisième serviteur ne s’est pas du tout approprié ce talent. Cet argent est à son maître et n’a rien à voir avec lui. Il a en lui l’image d’un maître dur, sévère, exigeant. Il a peur, comme il le dit lui-même. Du coup, il a refusé de recevoir le don que le maître lui faisait. Et nous, demandons-nous à nouveau quelle est l’image que nous projetons sur Dieu.

Concluons
Nos dons se multiplient d’eux-mêmes quand nous faisons confiance à Dieu. A l’opposé, qu’est ce qui se passe quand on refuse de jouer le jeu de la confiance ? Notre vie devient stérile, comme en témoigne ce qui arrive au troisième serviteur : il ne fait rien, ne produit rien.
Il nous faut consentir à l’amour, comme l’indique cette prière de Saint Ignace.
« Prends, Seigneur, et reçois toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté, tout ce que j’ai et tout ce que je possède, Tu me l’as donné ; à toi, Seigneur, je le rends. Tout est à toi, disposes-en selon ton entière volonté. Donne-moi ton amour et ta grâce. C’est assez pour moi. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour