Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Homelie-30eme-dimanche-TO-annee-B-24-octobre-2021-Christian-Carol
      Homélie 30ème dimanche TO – année B – 24 octobre 2021 – Christian (...)

Homélie 30ème dimanche TO – année B – 24 octobre 2021 – Christian Carol


Évangile (Mc 10, 46b-52)

Ne sommes nous pas tous, comme Bartimée, des aveugles de naissance ? Certes, nous voyons des formes et des couleurs. Mais ce qui est essentiel, le voyons-nous ? C’est une question que je me pose souvent. Voyons-nous cette personne qui mendie dans la rue ? Voyons-nous le Christ derrière les personnes SDF que nous avons hébergées cet hiver ? J’ai envie d’ajouter : voyons-nous par exemple derrière les personnes qui ont souffert d’abus au sein de l’Eglise des frères et des sœurs dont il convient de prendre le plus grand soin ?

Méditons cet évangile, ce qui nous permettra par ailleurs de revoir ce qu’est une prière.

En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse. Toute la scène est décrite avec précision. Alors que Matthieu et Luc parlent de la guérison d’un aveugle-né, Marc a dû être impressionné par cette scène puisqu’il indique le nom cet homme, ce que ne font pas les deux autres évangélistes.

Bartimée … était assis au bord du chemin. Cet homme, comme aveugle et comme mendiant, est isolé. Il y a une expression en français pour dire que l’on est abandonné, que l’on n’avance plus avec les autres : « rester sur le bord de la route ». C’est exactement ce que vit Bartimée. Et moi, est-ce que je connais des personnes qui sont restées sur le bord de la route ? Qui ont été brisées par des évènements ?

Quand il entendit que c’était Jésus de Nazareth, il se mit à crier. Cet homme ne se laisse pas démonter : il crie. Est-ce un cri de détresse, car il n’en peut plus de sa situation et de son infirmité ? Veut-il tout simplement se faire entendre du Christ puisqu’il y a là une foule nombreuse ? J’avais lu un jour que toute vraie prière est un cri. Je l’ai expérimenté il y a quelques jours quand j’ai appris le décès subit d’une paroissienne qui laisse deux enfants, dont un que je connaissais et que j’avais baptisé.

« Fils de David, Jésus, prends pitié de moi ! » Ce qui est surprenant, c’est que Bartimée est clairvoyant : il appelle le Christ « Fils de David ». Dans la tradition biblique, cette expression est appliquée au Messie qu’attend le peuple d’Israël. Cet aveugle, contrairement à la foule, et peut-être aussi aux disciples, a su voir en Jésus le Messie. Tout cela est paradoxal. A propos de paradoxe, j’ai souvent remarqué que ce sont les personnes dont je n’attendais rien qui m’ont aidé à avancer sur le chemin de la vie. En tous cas, Bartimée nous annonce que prier, c’est rencontrer le Messie, le Christ.

Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! » Bartimée insiste, même si beaucoup de gens voulaient le décourager. De la même manière, certaines personnes vicimes d’abus ont frappé à la porte de l’Eglise et certains ont voulu les faire taire. Prier, c’est persévérer. Pour vous livrer un témoignage, chaque matin, lors des Laudes, je prie pour telle ou telle personne, parfois depuis des années. Je ne sais pas si je serai exaucé mais je continue de prier.

Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le. » On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. » La prière insistante de Bartimée fait son effet. Contre la volonté de la foule, et peut-être aussi contre celle des disciples, le Christ appelle Bartimée. Prier, c’est toucher le cœur du Christ. On peut demander l’intercession de tel saint ou de telle sainte, on peut prier la sainte Vierge, mais n’oublions pas que toute prière s’adresse en fin de compte au Christ.

L’aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Bartimée abandonne son manteau. Si cet évènement a été noté, c’est qu’il a son importance. Dans l’ancien Orient, en effet, le vêtement représente la personne. Abandonner son manteau, pour Bartimée, c’est abandonner son ancienne personne, changer de vie, abandonner tout ce qui le recouvre, tout ce qui le protège, en un mot c’est abandonner toutes ses sécurités. Prier, c’est s’abandonner, tout attendre du Christ.

Prenant la parole, Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Si le Christ pose régulièrement cette question lors des guérisons qu’il réalise, c’est qu’elle est d’importance. La personne veut-elle vraiment guérir ? Cette question parait surprenante. Le Christ souhaite en fait que, comme Bartimée, nous soyons au clair avec nous-mêmes. La prière ne vise pas tant à instruire Dieu qu’à construire l’homme.

Aussitôt l’homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin. Marc ne se contente pas de dire que cet homme est guéri. Il suit Jésus sur le chemin. La description de la fin de ce récit de guérison ne doit rien au hasard. Au début de ce récit, Bartimée était assis au bord du chemin. En le guérissant, la Christ l’a remis en chemin. Le récit aurait pu s’arrêter là. Mais non ! Bartimée suit maintenant le Christ, c’est-à-dire qu’il est devenu un disciple. Le Christ veut remettre chacun de nous en route, surtout ceux qui sont bloqués par des traumatismes, des blessures du passé.

Je voudrais conclure par une prière

Seigneur, Tu nous as dit : « Le cœur de ce peuple s’est alourdi : …/… ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, …/… et moi, je les guérirai. »
Accorde nous la grâce de nous reconnaitre aveugle, de réaliser que nous avons besoin d’être guéri.
Aujourd’hui, le Christ dit à chacun de nous, en nous appelant par notre prénom, « …, que veux-tu que je fasse pour toi ? » « Rabbouni, que je retrouve la vue ».

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


Lectures du jour

Saint(s) du jour