Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Hiver-Solidaire-c-est-parti
      Hiver Solidaire : c’est fini....

Hiver Solidaire : c’est fini....

Les dernières actu et des témoignages d’Hiver Solidaire à Saint-Cloud !


Dimanche 20 mars
Voilà que la Saison 1 d’Hiver Solidaire Saint-Cloud va prendre fin le 31 mars prochain.
Depuis le 6 janvier, bénévoles du soir ou de nuit vous ont témoigné de ce regard changé par cet accueil, fait en toute fraternité. Apprendre à croiser le regard d’Ali, d’Habib, d’Alain et de Boris et partager cette envie de rencontrer l’autre, tel qu’il est, sans a priori ni le désir de le sauver. Mais croiser aussi le regard des autres bénévoles et tisser entre nous les liens d’une communauté vivante.
Et après, allez vous me dire, que fait-on ? Il y a l’après pour nos résidents : Ali, qui fort de sa domiciliation sur Suresnes et de son emploi de cuisinier, s’est vu proposer un logement dans une pension sociale de Suresnes. Alain refait ses papiers, son CV, quant à Boris, il doit d’abord se domicilier sur Boulogne. Nous continuerons à les suivre grâce à la coordination assurée par l’Ordre de Malte.
Et l’après pour nous, communauté de bénévoles ? Nous pourrons garder les liens avec nos résidents en allant à leur rencontre : au restaurant de Chatou pour Ali, au square Farman de Boulogne pour Alain et à la médiathèque de Boulogne pour Boris. En les invitant à nos animations comme l’accueil-café du samedi matin qui doit reprendre prochainement à Saint-Joseph-Artisan. Mais aussi en
participant désormais aux actions de solidarité de l’Ordre de Malte, du Secours Catholique ou de la Société Saint-Vincent-de-Paul !
Les règles sanitaires ne nous ont pas permis de nous retrouver durant cet hiver. C’est pourquoi, notez dès à présent que nous vous proposons un barbecue dans les jardins de l’aumônerie, le dimanche 13 juin à partir de 12h.
Un grand merci à vous tous ! Soyez prêts pour la Saison 2 d’Hiver Solidaire Saint-Cloud !
Edith, Stéphanie, François, Eric, Jean, Philippe, Christophe.

Dimanche 13 mars
Comme beaucoup de paroissiens, je participe en tant que bénévole à Hiver Solidaire et j’ai découvert nos trois personnes accueillies, Ali, Alain et Boris. Rencontrer ces derniers est pour moi une grande source de joie. Source de joie car en faisant connaissance, nous avons mieux compris la vie de l’autre, sans le juger, et vécu de beaux moments de fraternité.
En tant que séminariste, j’ai la possibilité de rencontrer beaucoup de personnes. C’est pour moi une chance car je peux contempler la multitude des visages et la vie des enfants de Dieu. Oui, chacun de nous, nous sommes un enfant de Dieu et aimé par Lui. C’est pour cela qu’avec Hiver Solidaire, nous vivons l’Evangile en actes : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes
frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Mt 25,40) nous rappelle Jésus.
Discuter avec Ali, Alain et Boris me permet d’ouvrir mon cœur aux plus pauvres en vivant des temps gratuits et pleins de simplicité avec eux et autour d’un bon repas.
Hiver Solidaire est une belle aventure, alors comme dirait sainte Mère Teresa « La vie est une aventure, ose-la ! ».
Alors chers amis paroissiens, osez la rencontre de l’autre ! Vous ne serez pas déçu !
Xavier Vermersch, séminariste

Dimanche 7 mars
Les témoignages des dernières semaines ont rapporté avec beaucoup de justesse ce que nous vivons de fraternel, de beau, de simple dans l’accueil d’Alain, Ali et Boris lors de ces trois mois d’Hiver Solidaire à Saint-Cloud : nous avons apprécié les mots choisis, les anecdotes, les émotions ressenties et nous nous y sommes pleinement retrouvés.
Cette fois, nous souhaitions évoquer ce qui se joue au sein de l’équipe des bénévoles autour des trois accueillis : comment ne pas être joyeusement surpris de cet élan de bonne volonté au service de ce projet ? Comment ne pas être édifié par cette mobilisation de plus de 125 personnes acceptant de donner de leur temps pour vivre ces moments de partage ? Comment enfin ne pas se réjouir de ces liens qui se nouent au sein même de notre communauté paroissiale à l’occasion d’un dîner ou d’une nuit à Notre-Dame-des-Airs ?
Pour notre part, nous avons été heureux de découvrir, de rencontrer des paroissiens que nous n’avions parfois jamais croisés. Se retrouver tout simplement, comme en famille avec Alain, Ali et Boris, nous a donné une merveilleuse occasion de créer des liens avec ceux qui sont parfois nos voisins de banc dans l’un ou l’autre de nos clochers clodoaldiens, de mieux les identifier, de les appeler désormais par leur prénom. Mieux se connaître est ainsi un des beaux fruits d’Hiver Solidaire pour notre communauté paroissiale… même si l’essentiel reste de nous mettre au service de notre prochain !
François et Stéphanie

Dimanche 28 février
Une quarantaine de participants à Hiver Solidaire ont récemment partagé leurs expériences à mi parcours et ont bénéficié de l’aide d’un bénévole de l’association « Aux captifs, la libération » pour relire cet engagement.
Chacun a pu goûter la profondeur et la chaleur des relations nouées. Certains bénévoles viennent ponctuellement, quelques uns sont présents quasiment toutes les semaines. A ce jour, plus de 80 personnes (paroissiens ou non) ont participé à l’accueil d’Alain, d’Ali, d’Habib (qui est parti) et de Boris. En effet, Habib, que nous avions accueilli dès le 6 janvier, a repris le chemin de sa liberté : a-t-il repris la route pour rejoindre l’Allemagne, nul ne le sait et nous respectons son choix. Boris nous a rejoint le 8 février dernier ; âgé de 58 ans, venant de Boulogne, nous allons faire peu à peu connaissance.
Le nombre important de bénévoles est le signe que c’est bien la paroisse qui accueille.
Cette diversité des bénévoles, qui n’a pas gêné nos accueillis, témoigne de la multiplicité des visages de notre communauté !
La notion d’amitié entre accueillants et accueillis a ensuite été évoquée. Ce sentiment d’amitié est pluriel. Quel est le sens que je donne à ces rencontres ? Quelle est ma manière de rencontrer l’autre ? Quand ce temps de rencontres prendra fin, que vont devenir nos accueillis ? Alain et Ali se sont rendus à la Maison de l’Amitié pour prendre connaissance des services offerts. Ali est désormais domicilié sur Suresnes et constitue son dossier pour une demande de logement. Alain, domicilié sur Boulogne, rencontre des associations d’aide au retour à l’emploi.
Comment maintenir les liens établis ? En se retrouvant de temps en temps au square Farman à Boulogne pour Alain, à la médiathèque de Boulogne pour Boris, dans le restaurant où travaille Ali à Chatou ? En les invitant chez nous pour un repas ou à nos moments de partage en paroisse ? A travailler ! Alain et Ali (Boris n’était pas encore arrivé) ont vivement remercié de la chaleur de cet
accueil !
Christian Carol

Dimanche 14 février
J’avais déjà eu l’occasion de côtoyer des personnes de la rue dans une association, c’est pourquoi j’ai répondu avec enthousiasme à l’appel de la paroisse pour le projet Hiver Solidaire ! J’admire beaucoup les personnes qui sont accueillies pour leur capacité d’adaptation à toutes les situations, vu qu’elles sont accueillies tous les soirs par des personnes différentes ! Le partage des repas et des nuits à l’accueil se passe dans la simplicité et dans la joie, en respectant l’histoire de chacun. J’espère que nous pourrons poursuivre ! Après Hiver Solidaire vient le printemps ...
Peter.
Nous avons une chance incroyable à Saint-Cloud, celle de pouvoir sortir le soir pour aller dîner ! En entendant une bénévole d’hiver solidaire qui disait « c’est ma seule sortie de la semaine », et Alain de lui répondre « ma pauvre, je te plains ! », je me suis dit c’est une vraie chance pour nous en fait : sortir, aller vers, rencontrer, partager, s’émouvoir, écouter, chanter et avec Alain c’est garanti ! Certes j’avais préparé une partie du dîner mais comme on le ferait pour des amis. Ali a mis la table et Habib a fait la vaisselle ! Pas de doute, c’est vraiment un lieu où chacun accueille l’autre et repart plus riche des visages rencontrés avec une belle joie dans le cœur en pensant que le frère dont parle le pape François dans Fratelli tutti n’est peut-être pas si loin !
Cécile.

Dimanche 7 février
A vrai dire, nous, les bénévoles, nous pensions que notre rôle était d’accueillir Alain, Ali et Habib à Notre-Dame-des-Airs. La réalité est en fait bien différente : c’est nous qui sommes accueillis dans ce lieu, qui n’est pas tout-à-fait leur « chez eux », mais où ils habitent depuis plusieurs semaines déjà. J’aime à penser, au fur et à mesure de nos rencontres, que nous commençons à devenir des amis, au sens de l’Evangile, que nous nous invitons chez eux pour partager un bon moment, grâce en particulier aux talents culinaires sans cesse renouvelés de nos cuisinières (Merci !!!). Ces rencontres sont l’occasion de voir les réalités de notre pays, toutes en contraste : beaucoup de situations difficiles, dans un contexte sanitaire qui prive probablement encore plus les personnes dans la pauvreté de contacts humains. Mais aussi des signes d’Espérance, découverts grâce au témoignage de nos hôtes : beaucoup de bons Samaritains, partout en France, donnent de leur temps pour s’occuper de leurs prochains et tâcher ainsi de rendre leur quotidien moins dur. Des graines de moutarde, certes, mais on sait ce qu’il advient de celles-ci … Belle façon bien concrète de témoigner de notre attachement au Christ, dont nous pouvons distinguer le visage dans ceux d’Alain, d’Ali et d’Habib.
Alexandre

Dimanche 31 janvier
Avant de rencontrer Alain, Ali et Habib, je me posais une question : comment allait se passer la prise de contact ? C’est désormais une évidence : le courant passe et chaque semaine est un pas de plus dans la connaissance mutuelle. Instantanément, comme de vieux amis, nous avons pris nos marques.
Habib, originaire du Tchad, nous laisse comprendre, par bribes, car sa maîtrise du français n’est pas encore suffisante, un peu de ce périple qui l’a amené de son Tchad natal, jusqu’à notre pays, en passant par l’Allemagne. Epuisé la première semaine, il semble reprendre rapidement des forces.
Ali parle volontiers du Maroc et de ceux qu’il a laissés là-bas, auxquels il adressait, avant que la crise ne s’installe, tout ce qu’il pouvait, résigné à cette précarité plutôt que de confier au restaurateur qui l’employait qu’il n’avait pas de toit.
Alain, enfin, joue de son humour, prolixe quand il s’agit de parler d’avions - pas vraiment étonnant pour un ancien d’Air France- ou de cinéma, pudique quand il est question de cette famille dont il est sans nouvelles. « Ici, c’est Tahiti », « c’est le paradis », comme il aime à le répéter, alors qu’Ali lance un vibrant « Vive la France ! ».
Petit à petit se dévoile un monde parallèle dont ils sont devenus familiers, comme cette « MDA » (maison de l’amitié) de La Défense qu’Alain fréquente quotidiennement.
Une parole réconfortante, une prière … donnent à notre dîner une grâce particulière. Le temps est venu de se quitter, avec regret, jusqu’à la prochaine fois.
Merci à Agnès, Béatrice, Bruno, Philippe, Alexandre, François et bien sûr, à nos anges
gardiens, Christophe et Edith, d’avoir partagé ces moments.
Marie-Véronique.

Dimanche 24 janvier
Rejoignez-nous le temps d’une soirée, vous êtes les bienvenus ! Par la prière et par l’action, l’initiative Hiver Solidaire crée une unité paroissiale qui nous permet d’accueillir dans un esprit familial Alain, Ali et Habib en partageant un toit, un repas chaud et un moment fraternel. Le repas est le temps de la rencontre : chacun est attentif à l’autre, dans une vraie ambiance de famille. Ce temps de partage est une grâce, il nous nourrit car il faut parfois peu de chose pour réaliser que nous sommes tous frères dans l’humanité, dans le Christ. Retrouver une dignité, prendre le temps de nouer une relation, ouvrir son cœur à l’autre par des gestes, des mots ou tout simplement l’acceptation du silence… Certes, si l’accueil matériel est important, c’est bien l’esprit de fraternité qui est l’âme d’Hiver Solidaire, et qui permet à chacun, en particulier à Alain, Ali et Habib de se sentir comme à la maison. En tant que bénévole, nous sommes touchés par ces rencontres qui permettent de changer notre regard sur les sans-abris et de découvrir un frère, un ami qui nous permet de (re) découvrir et d’approfondir notre foi. Alors, n’hésitez pas à vous inscrire sur le planning, il reste des créneaux qui correspondent certainement à votre emploi du temps, merci pour Alain, Ali et Habib !

Dimanche 17 janvier
Bienvenue à Alain, Ali et Habib !
Depuis le 6 janvier dernier, nous accueillons chaque nuit nos trois résidents de 19h à 8h à Notre-Dame-des-Airs : Alain, un ancien régulateur d’Air France, Ali, cuisinier, qui, bien qu’ayant ses racines à Agadir au Maroc, vit en France depuis 36 ans et Habib, originaire du nord du Tchad, qui, après un séjour de plus de trois ans en Allemagne, a rejoint la France depuis presqu’un an.
Chaque soir, chaque nuit, quatre bénévoles et nos trois résidents se découvrent, vivent ensemble des moments de partage comme en famille : la découverte des goûts des uns et des autres, leurs passions, leurs ronflements aussi ! Vous êtes plus de 100 bénévoles à avoir répondu à cet appel de solidarité pour nos frères. Alain, Ali et Habib se joignent à l’équipe Hiver Solidaire Saint-Cloud pour vous en remercier. Ce « Chez soi », leur offre sécurité et chaleur retrouvées.

Dimanche 10 janvier
Nous avons la joie d’accueillir chaque soir Alain, Ali, et Habib depuis ce mercredi 6 janvier ! Un grand merci à tous les paroissiens (une centaine !) qui se sont engagés dans ce beau projet et à la mairie de Saint-Cloud pour son implication, en particulier pour les travaux effectués à Notre-Dame-des-Airs qui nous permettent de les accueillir dans de bonnes conditions.
Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles de nos résidents !

1 réaction


11 janvier 17:55, par MARLENE LABATUT

Bravo à tous ceux & celles qui ont permis la réalisation de ce beau projet , qui honore notre commune !
Oui, ce sera bien de recevoir des nouvelles de ’nos’ résidents...
Bien fraternellement , Marlène

- Répondre à ce message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour