Paroisse de Saint-Cloud
https://paroisse-saintcloud.fr/Bonne-annee-1312
      Bonne année !

Bonne année !

Il y un an, nous ne pouvions imaginer l’année qui nous attendait. Le mot « Covid » ne faisait pas encore partie de notre vocabulaire.


Il y un an, nous ne pouvions imaginer l’année qui nous attendait. Le mot « Covid » ne faisait pas encore partie de notre vocabulaire. Mais très vite nous avons commencé à en entendre parler ; tout au début, cela nous donnait au moins l’avantage de discuter d’autre chose que du Brexit. Puis, on s’est mis à en parler de plus en plus. Et tel un tsunami, en l’espace de trois mois, il a complètement renversé nos vies, et celles de la quasi-totalité de l’humanité. Qui aurait pu anticiper tous les effets désastreux qu’il engendra – tant de morts, tant de crises socio-économiques, tant d’incertitudes sur l’avenir ! Alors, aujourd’hui, en se souhaitant mutuellement une bonne année 2021, nous le faisons avec un peu plus de ferveur que d’habitude, mais sans une certaine dose de circonspection. Car qui peut nous nous garantir qu’elle sera bonne ? Bonne pour qui ? Bonne dans quel sens ?

Même si la fête de Noël est tout juste derrière nous, nous ne devons pas ranger de sitôt nos crèches : laissons-les « traîner » encore un peu dans nos salons. Car c’est là que nous trouverons les sources d’inspiration, de paix et d’espérance dont nous avons tant besoin pour notre nouvelle année. En contemplant la Sainte Famille, nous serons frappés par sa simplicité, sa pauvreté et sa confiance dans l’avenir. Il n’y a pas d’inquiétude dans le cœur de la Vierge Marie – ses yeux sont fixés fermement sur l’enfant que Dieu lui a donné. Elle ne connaît pas l’avenir ; elle ignore comment la vie de son enfant (et sa propre vie) vont se dérouler. Est-ce que tout se passera bien ? Est-ce que son enfant sera heureux ? Est-ce qu’elle saura toujours accomplir ce qui sera bon pour Lui ? Ces questions qui habitaient les pensées de la Vierge Marie, elle a su les faire taire. Sources potentielles d’inquiétudes inutiles, elle ne les a pas laissé envahir un seul instant son for intérieur. Elle répète plutôt son cantique d’action de grâce qu’elle avait partagé 9 mois auparavant avec sa cousine Élisabeth : « Le Seigneur fit pour moi des merveilles, Saint est Son nom ».

Elle ne le sait pas encore, mais dans quelques semaines elle devra fuir son pays pour une durée indéterminée. Son monde, tel qu’elle l’a peut-être prévu, sera renversé. Marie accueillera chaque imprévu avec la même équanimité, car Dieu est avec elle. C’est une réalité. C’est LA réalité, la seule qui compte. Elle ne se lassera pas d’y puiser sa confiance et sa paix intérieure, et cela tous les jours.

Est-ce que l’année 2021 sera bonne ? Sûrement… et sûrement pas. Les deux mon capitaine ! Comme tous les ans, ce sera un mélange des deux. Mais, la seule chose qui est certaine, la seule qui ne nous manquera pas et sur laquelle nous pouvons vraiment bâtir notre confiance, c’est que Dieu sera avec nous. Alors, fixons notre regard fermement sur Lui, tout comme la Vierge Marie et avec elle, chantons « Oui, le Seigneur ne cesse pas de faire des merveilles pour moi aussi ; Saint est Son nom » !

Alors, je vous souhaite une très bonne année 2021 !

Père Richard Greenslade, curé

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





- Diocèse de Nanterre

- Certificat de baptême

- Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise

- Fondation Ste Geneviève

- Radio Notre-Dame

- KTO

- Eglise de France

- Vatican News


newsletter

Lectures du jour

Saint(s) du jour