Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Une-Eveque-un-Archeveque-le-Saint-Pere
      Un Evêque, un Archevêque, le Saint Père

Un Evêque, un Archevêque, le Saint Père

Notre diocèse n’a plus d’évêque depuis ce 6 janvier, date à laquelle Mgr Aupetit a été « installé » sur le siège cathédral de Paris (la cathèdre).


Mgr Aupetit nous avait fortement impressionné par la qualité et la force de son propos, par son humour et sa liberté de parole, par sa proximité. Le fait d’avoir été dans une vie précédente médecin lui a donné une aura supplémentaire, faite de sagesse et d’expérience. Nous n’oublierons pas les 42 mois qu’il aura passés parmi nous.

Un diocèse sans évêque est un peu comme une famille sans père. Le départ d’un évêque, quelles qu’en soient les circonstances (décès, retraite, mutation), est toujours de l’ordre de l’arrachement. C’est une des raisons pour lesquelles le pape ne nomme pas aussitôt un nouvel évêque : il faut du temps pour faire son deuil et se préparer, dans la foi, à recevoir le suivant.

Rassurons-nous. Pendant cet « inter‐règne » qui devrait durer quelques mois, le diocèse sera gouverné. Selon le Droit de l’Eglise, un Administrateur a été désigné : il s’agit du père Hugues de Woillemont, qui était précédemment vicaire général de Mgr Aupetit.

Les clodoaldiens le connaissent bien puisque, notamment, il a grandi dans notre ville ! Il sera aidé dans son gouvernement par les mêmes collaborateurs que l’évêque sortant avait désignés.

Mais nous ne perdons pas complètement Mgr Aupetit. Il devient de droit archevêque métropolitain, ce qui lui donne une certaine prééminence et au moins un devoir de veille sur les autres évêques de la Région apostolique. La Région apostolique correspond exactement à la Région administrative d’Ile‐de‐France : huit départements, 12 millions d’habitants. Mgr Aupetit aura à animer le travail commun des évêques de la Région. On sait combien la « Région parisienne » est un ensemble très fortement structuré, interdépendant, par ailleurs très inégalitaire : le Grand Paris est lui‐même une formidable ambition. Les diocèses, pas plus que les départements, ne peuvent y vivre de façon autonome et ils ont la responsabilité, notamment, de partager leurs ressources, à commencer par les ressources en hommes (et femmes). C’est bien une même population, un même peuple que l’Eglise doit servir et faire vivre.

Qu’il le veuille ou non, l’Archevêque de Paris a aussi la tâche particulière de représenter l’Eglise en France par rapport aux Pouvoirs publics et à l’opinion publique. Nos archevêques successifs ont toujours su se faire entendre !

C’est le Saint‐Père qui a la charge de donner des « bons » pasteurs au peuple de Dieu, aidé en cela par un certain nombre de corps intermédiaires. Lourde charge au profit de l’unité de ce grand corps qu’est l’Eglise dont nous sommes les membres actifs et priants. Amen et Deo gratias.

Père Guy Rondepierre

Prière proposée par le père Hugues de Woillemont pour cette période intermédiaire pour demander un évêque :

« Dieu notre Père, ton Fils Jésus a choisi les Apôtres pour sanctifier ton peuple, le conduire et lui annoncer l’Évangile. Nous t’en prions, accorde à notre Église diocésaine un pasteur selon ton coeur qui saura nous guider et nous accompagner dans notre mission.
Rends‐nous ouverts et accueillants à celui que l’Esprit Saint choisira comme évêque de Nanterre.
Confiants que tu exauces la prière de tes enfants, nous te le demandons et te rendons grâce par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Horaires

Logo Faire un don