Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Un-Pelerin-de-la-Trinite-est-passe-par-notre-paroisse-le-22-juin
      Un Pèlerin de la Trinité est passé par notre paroisse le 22 juin.

Un Pèlerin de la Trinité est passé par notre paroisse le 22 juin.

C’est un homme de Dieu. Un Français peu connu en France, parti comme jeune ingénieur, vivre au Brésil à la rencontre des Exclus.


Eric a marché 11 ans avec pour tout bagage, sa bible et une icône de la Trinité. Pas d’argent. Les mains nues, mais le coeur très habité par ce Dieu Trinité , qu’il porte aux personnes de la rue, mais aussi à tous ceux qu’il rencontre. Certains sont ravagés par l’alcool, la drogue la prostitution. Il ne vient pas s’occuper d’eux mais simplement vivre avec eux, et leur offrir une relation de réciprocité qui commence par une demande d’hospitalité ; Ainsi Eric t-il été « reçu par les sans toit ». Car dit-il « Dieu n’est que tendresse, échange, réciprocité ».

Tous sur son passage ne sont pas sortis des affres de la rue, mais certains avec lui ont créé une communauté à Salvador de Bahia qui permet à d’autres de renaître à la vie.
Ce que raconte le film que nous avons fait ensemble, accessible sur le site des éditions Vie Chrétienne :

http://viechretienne.fr/news/pelerins-de-bahia,268.php

Eric ne connaissait pas cette vocation, qui existe pourtant dans l’Eglise depuis les tous premiers moines, solitaires du désert. C’est une sorte d’ermite itinérant qui , comme le Fils de l’homme n’a pas une pierre où reposer sa tête.
Il l’a découverte peu à peu, après avoir séjourné à l’Arche de Jean Vannier et fait sa grande retraite avec les frères des Taizé au Brésil. Il eut ensuite confirmation intérieure de sa vocation de pèlerin. Puis les évêques ont confirmé ses voeux religieux et l’ont envoyé comme missionnaire, Fidéi Donum.

Un itinérant ne reste pas longtemps seul. Le but de son pèlerinage, c’est les autres. Car c’est là qu’il rencontre Dieu, présent dans la relation.

Le Dieu qu’il porte au coeur est un Dieu de relation et de rencontre.
« C’était ma vocation d’être pèlerin, il était normal qu’une marchant je retrouve ceux dont la vie c’est d’être pèlerin, même s’ils ne l’ont pas choisi.

Son livre plein de spiritualité et de poésie raconte ses rencontres toutes simples du chemin où Dieu se donne et transfigure leur réalité.

http://www.nouvellecite.fr/rencontre-frere-eric-pelerin-de-la-trinite/

En repartant de Saint Cloud, Eric a laissé chez tous ceux qui l’ont rencontré, cette trace de tendresse universelle et de grande paix qui est la marque du passage de Dieu.

Laurence Monroe

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.