Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Le-sacrement-294
      Le sacrement

Le sacrement


BAPTÊME

Lorsqu’un enfant vient au monde, ses parents sont au comble de la joie : dès sa conception, ils l’ont aimé et ils se sont mis à chercher tout ce qu’ils pourraient lui offrir afin que sa vie soit belle. Sa place est déjà préparée au sein de la famille : sans attendre il y est chez lui.

Vive la vie !
Accueillir un nouveau-né est un acte d’espérance : l’amour de ses parents lui permet d’exister, son entourage le fera grandir. Ils lui transmettront peu à peu ce qu’ils estiment le meilleur, ce qui leur paraît nécessaire au bonheur.
La responsabilité des parents consiste, en particulier, à apprendre à leurs enfants à aimer la vie et à comprendre qu’elle n’est pas faite seulement de matériel... Le baptême se place exactement dans cette perspective.

« Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, dit Jésus. »
(Marc 10, 14)

Le don de Dieu

Le baptême, signe de l’Amour de Dieu, don gratuit et sans condition, est offert dès les premiers jours de la vie, c’est la pratique constante de l’Église.

Père, c’est toi qui appelles cet enfant pour qu’il vive la vie éternelle.

Le désir du Créateur rejoint celui des parents : que l’enfant mis au monde par l’amour de l’homme et de la femme vive le bonheur, non seulement sur cette terre, mais aussi pour l’éternité.
Le souhait des parents rejoint la volonté du Père : cherchant comment aimer leur enfant, ils sont guidés par Celui dont l’amour est sans limites.
Mais Dieu n’enferme pas. Il propose.
A nous de faire de notre mieux pour que le baptisé y consente.

Que le Seigneur te donne d’écouter sa Parole et de proclamer la foi.

C’est notre espérance.

« Si tu savais le don de Dieu, c’est toi qui lui aurais demandé.. »
(Jean 4, 10)

L’entrée dans l’Église

On dit que c’est le premier pas qui compte ! Il n’a guère de sens s’il n’est suivi d’une progression.
Le baptême célèbre l’entrée dans l’Église, dans la famille des chrétiens : il est donc indispensable que le désir des parents qui présentent leur enfant au baptême soit sincère ; ils permettront à l’enfant d’avancer plus loin et autant que possible qu’ils l’accompagnent.
Avec l’aide du parrain et de la marraine qu’ils auront choisis, avec l’aide des autres chrétiens, ils pourront réaliser ce vœu. Versant l’eau sur la tête du bébé, le prêtre proclamera :

Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

Baptême veut dire « plongée » : c’est un engagement qui ne pourrait se satisfaire de demi-mesures...
Il sera donc suivi de la confirmation et de la première communion. Le catéchisme y préparera.

« Vous êtes chargés d’annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. »
(Jean 15, 13)

La famille des chrétiens

Il n’est jamais trop tard pour y entrer ni pour découvrir la signification du baptême reçu dans la petite enfance. Il est possible de recevoir le baptême à tout âge.

Seigneur, répands ton Esprit dans nos cœurs, pour nous rendre libres.

• L’Église accepte de baptiser les enfants dont les parents ne sont pas mariés ; elle ne considère pas pour autant que la situation soit idéale : elle accorde un grand prix au sacrement du mariage pour les chrétiens. Si rien ne s’y oppose, pourquoi ne pas le choisir ?
Des parents sont hésitants quand il s’agit de contribuer à l’éducation religieuse de leurs enfants.
D’autres chrétiens peuvent les aider.

Nous nous confions tous à la bonté de Dieu.

La porte de l’Église est grande ouverte aux hommes et aux femmes de bonne volonté. Que nul n’hésite à en franchir le seuil, à le re-franchir.

« Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu » (Matthieu12, 34)

Pour préparer le baptême pratiquement

Dès qu’une date est retenue (même avant la naissance de l’enfant), prenez contact avec votre paroisse (au moins trois mois à l’avance). Des prêtres et des laïcs seront à votre disposition.

  • 1. La préparation et la célébration ont normalement lieu dans la paroisse du domicile.
  • Cependant, pour de justes motifs, le Curé pourra donner son accord pour qu’il soit célébré ailleurs.
  • 2. Si l’enfant a plus de trois ans, il devra suivre une préparation au baptême adaptée aux enfants de trois à sept ans. Dans certains cas il peut même être préférable d’attendre qu’il soit au catéchisme afin de mieux comprendre encore
  • ce qu’il reçoit.
  • 3. Il suffit d’avoir un parrain ou une marraine. A cause de leur rôle, ils doivent être eux-mêmes catholiques baptisés, confirmés et avoir fait leur première communion. De plus, ils doivent avoir plus de 16 ans (sauf autorisation expresse
  • du Curé, en certaines circonstances). Ils devront fournir un certificat de baptême.
  • 4. Le dimanche est le « Jour du Seigneur », celui du rassemblement de la communauté ; normalement, c’est ce jour-là que sont célébrés les baptêmes.

Les citations sont extraites du Rituel du baptême.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.