Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Le-plus-grand-et-ou-le-plus-petit
      Le plus grand et/ou le plus petit

Le plus grand et/ou le plus petit

Ce dimanche, nous entendons à nouveau le Seigneur nous adresser une de Ses recommandations les plus paradoxales : « Que celui qui veut être le plus grand de tous soit le plus petit de tous ! »


Ce dimanche, nous entendons à nouveau le Seigneur nous adresser une de Ses recommandations les plus paradoxales : « Que celui qui veut être le plus grand de tous soit le plus petit de tous ! »
Que le Seigneur y soit revenu plusieurs fois atteste combien cette recommandation contredit frontalement notre nature et notre société. Il semble, en effet, que l’une et l’autre ne connaissent d’autre régime que la folie des grandeurs, qui s’exprime d’autant plus abondamment sur le mode de l’imagination que le dur principe de réalité nous ramène tristement à notre juste mesure.
« Être le plus petit de tous » est, sans doute, une recommandation abyssale : elle nous enjoint de vivre sans aucune reconnaissance de quiconque, dans la liberté absolue à l’égard du regard d’autrui, afin de se poster sous le regard de Dieu seul ; elle nous enjoint de n’agir que par pure gratuité, sans attendre la moindre récompense pour nos efforts, afin de ne trouver de satisfaction que dans la valeur authentique de l’action accomplie ; elle nous enjoint à nous défier sans cesse de nous-mêmes, des jugements que nous posons sur notre mérite, afin de ne pas chercher d’autre estime que celle qui se recueille de l’obéissance à la volonté de Dieu. Dans le brouhaha des applaudissements du monde, le Seigneur nous rappelle que la vertu d’humilité reste nécessairement discrète, sinon secrète. Il nous recommande même de cultiver ce secret comme garde-fou contre l’orgueil. C’est que la vraie grandeur n’est donnée que de Dieu, le Grand par excellence ; et, comme tout ce qui émane de Lui excède infiniment l’univers ici-bas, elle demeure cachée aux apparences et déploie Sa puissance dans la profondeur des choses.
Que celui, donc, qui aspire à la véritable grandeur – celle de Dieu – sache reconnaître dans les petites choses le même infini que Celui dont elles procèdent !
Père Frédéric Guigain

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Faire un don

Dans l'Eglise

Eglise catholique des Hauts-de-Seine

Radio Notre-Dame

KTO

Eglise de France

Logo Horaires

newsletter

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour