Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Le-pain-de-la-route-et-l-huile-du-salut
      Le pain de la route et l’huile du salut

Le pain de la route et l’huile du salut

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Ecrire à l'auteur 
  • Benoît
  • 27 janvier 2018
  • réagir
  • 0 vote

La prochaine Journée mondiale des malades, le dimanche 11 février en la fête de Notre-Dame de Lourdes, nous permettra encore une fois de porter notre attention aux personnes de notre paroisse, malades, hospitalisées, marquées par l’âge, le handicap, la dépendance.


A toutes ces personnes nous pouvons offrir proximité, visites, aides (par exemple avec le covoiturage de Saint‐Hubert ou les coups de main des Bienveilleurs). Tous, nous en sommes capables.

Elle nous permettra aussi de réfléchir à la vie chrétienne et spirituelle que nous pourrons vivre avec ces personnes. Une visite, et pas seulement celle d’un prêtre, va devenir l’occasion d’un véritable échange spirituel. Un passage à l’hôpital va peut‐être permettre à un malade de se resituer dans sa vie. La rencontre avec une famille d’un malade pourra être une occasion de cheminement.

Le meilleur que nous ayons à offrir, mais c’est à chacun de discerner à quel moment il pourra le recevoir, sera le Pain de la route et l’Huile du salut.
Le Pain de la route, c’est cette communion que nous portons aux malades.

L’eucharistie n’est‐elle pas d’abord le pain vivant que Jésus nous donne en se donnant lui‐même, la nourriture dont nous avons besoin tandis que nous cheminons loin du Seigneur jusqu’à la Pâque ultime ? Quand nous sommes en adoration devant le Saint-Sacrement, avons‐nous pensé que la réserve eucharistique a d’abord été instituée pour les malades empêchés de participer à la messe ?

L’autre grand cadeau dont l’Église dispose sera l’Huile des malades imposée, comme dit la formule sacramentelle, « pour que le Christ les sauve et les relève ». Même si elle peut être donnée à des mourants, cette onction est destinée à aider un malade ou une personne handicapée à vivre, à guérir, à garder confiance au Seigneur, « à conserver l’amour dans son épreuve comme le Christ lui-même l’a fait dans sa passion », « à donner à ses proches le témoignage d’un courage paisible ».

Ce sacrement peut être donné dans l’intimité d’une chambre de malade. Il peut l’être aussi au cours d’une messe dominicale, pour le bien des malades … et pour celui des fidèles qui en recevront un témoignage et un appel. Le pain et l’huile, en même temps que l’eau du baptême et le vin de l’eucharistie, ne sont‐ils pas nos nourritures chrétiennes de base ?

Père Guy Rondepierre

En savoir plus

L’Onction des malades sera célébrée au cours des messes du dimanche 11 février 2018, à Stella Matutina à 9h45 et à Notre‐Dame‐des‐Airs à 11h30.
Les personnes intéressées à la recevoir ou déjà à y réfléchir peuvent se faire connaître au père Guy Rondepierre par le secrétariat paroissial (01.41.12.80.80)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.