Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/La-joie-de-Noel
      La joie de Noël

La joie de Noël

Une maman peut‐elle ne pas ressentir la joie la plus complète, même quand la naissance de son enfant a été difficile ? Non bien sûr, nous en avons souvent le témoignage !


Une maman peut‐elle ne pas ressentir la joie la plus complète, même quand la naissance de son enfant a été difficile ? Non bien sûr, nous en avons souvent le témoignage ! Un inventeur ou un créateur peut‐il renier la joie qu’il a eue à créer ou à trouver l’objet de sa recherche ou de ses rêves ? Ce n’est pas possible. L’amoureux peut‐il oublier ce moment absolu où il a compris qu’il était aimé et ce souvenir ne va‐t-il pas l’habiter fort longtemps ? Le prêtre ne se souvient‐il pas du jour de son ordination avec une joie, certes jamais parfaite, mais qui ne peut lui être retirée ?
La joie de Noël est une joie de naissance et de renaissance, de création et de recréation. L’Ancien et le Nouveau Testament ne cessent de bruisser de l’écho de naissances successives, espérées, attendues, souvent données par intervention de Dieu lui‐même. Toute naissance n’est‐elle pas un cadeau et un miracle ?
Même si nos vies étaient pleines d’amertume ou de culpabilité, nous savons pouvoir recueillir auprès de la crèche ce mystère d’innocence qui vient remettre tous les péchés et faire de nous des hommes nouveaux. Le vieil Adam est mort, le nouvel Adam est né, nous entraînant dans une alliance définitive avec notre Dieu.
Aux enfants du catéchisme, j’ai souvent fait remarquer la différence entre sauveur et sauveteur, entre salut et sauvetage. Ils ont vite compris que le Salut s’adresse au plus profond de nous‐mêmes, que le Sauveur ne sera pas seulement un bon pompier et encore moins un trouble magicien. En Jésus le sauveur, en Jésus, l’Emmanuel, Dieu vient à notre rencontre et notre vie en est renouvelée.
Qui pourra nous retirer la joie de Noël, celle d’être visités par Dieu lui‐même ? Qui pourra nous retirer la joie de Marie : elle reçoit son enfant pour le donner au monde entier ?
Qui pourra retirer la joie des évangélistes quand ils font chanter la terre et les cieux, les bergers et les anges, quand ils nous font voir les mages et leurs trésors accourir à la ville de David ?
Certes, le massacre des Innocents et la fuite en Egypte, ainsi que l’évocation du glaive planté dans le cœur de Marie nous rappelleront les violences de notre monde. Mais ils nous feront alors appeler avec d’autant plus d’insistance le Sauveur, et non pas le sauveteur, qui donne le Salut.
Père Guy Rondepierre

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Faire un don

Dans l'Eglise

Eglise catholique des Hauts-de-Seine

Radio Notre-Dame

KTO

Eglise de France

Logo Horaires

newsletter

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour