Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Jubile-de-la-Misericorde-pour-les-condamnes-a-mort-aussi
      Jubilé de la Miséricorde...pour les condamnés à mort aussi ?

Jubilé de la Miséricorde...pour les condamnés à mort aussi ?

En ce Jubilé de la Miséricorde, le pape François a souhaité qu’aucune exécution capitale n’ait lieu durant l’année.


Si nous sommes invités, depuis le 8 décembre 2015, à rendre grâce pour ce don merveilleux de la Miséricorde, à en vivre et à en témoigner, chacun sait qu’elle produit souvent ses plus beaux fruits chez ceux qui paraissaient les plus éloignés.Rien ne semble perdu pour la Miséricorde. Regardez le bon larron, le 1er saint canonisé par Jésus et en même temps le 1er apôtre de la Miséricorde : il a tout compris. Alors que tout est perdu, il se tourne vers Jésus et se laisse éclairer par le Sauveur. Et nous connaissons aussi de nombreux récits de délinquants dont la vie a été changée par la rencontre du Christ. Avoir foi en la résurrection, c’est aussi croire que la conversion est possible, qu’une vie peut changer.
Aussi, je soutiens l’initiative de l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture et de la peine de mort) en faveur d’un détenu texan, Charles D. Flores. Né en 1969, et depuis 18 ans maintenant dans le couloir de la mort, accusé du cambriolage et du meurtre d’une sexagénaire blanche – il est lui‐même latino –, crime dont il se dit innocent, il réclame, en vain, le test ADN qui pourrait le disculper.
L’ACAT correspond avec lui depuis 2013.
Comme le bon larron, le cœur de ce condamné s’est ouvert à cette force divine et voici ce qu’il nous écrit : « Après un temps d’incompréhension et de révolte, j’ai suivi un chemin spirituel qui me rapproche de Dieu… Je médite de 30 minutes à 1 heure tous les jours et c’est la raison pour laquelle je ne suis pas devenu fou ».
Au Texas, « un individu condamné à mort est considéré comme un sous‐homme (…), mais je me suis mis à écrire, à me faire des amis et à créer des liens durables, et j’ai compris que je suis humain et que je mérite de vivre. Alors j’ai décidé de rendre ce que j’ai à donner : mon amour, mon souci des autres, ma compassion. A chaque fois que je fais cela, je prouve que, même entre ces murs, je suis un membre à part entière de la société (...) et que quoi qu’il arrive, j’ai connu l’amitié véritable… »
Dans ce couloir de la mort, Charles essaye de soulager ses codétenus et d’accompagner ceux qui vont vers une mort prochaine. Son exécution est fixée au 2 juin prochain mais une lueur d’espoir est apparue puisqu’un nouveau cabinet d’avocats désire se joindre au premier, ce qui pourra peut‐être permettre de faire avancer son dossier.
Ses lettres se terminent toujours par ces mots : « amour, paix, espoir ». Je voudrais aussi vous faire partager ses paroles : « s’il vous plaît, continuez à prier pour moi, il y a un pouvoir génial dans la prière ! Merci ! » Je vous invite à méditer ces paroles en regardant la reproduction de la Vierge de Guadalupe peinte par notre prisonnier.
Il est temps de répondre à la Miséricorde par le déploiement des œuvres de Miséricorde dans nos vies. D’une part, pour venir en aide à ce condamné, nous pourrons prier pour lui lors des prochaines 24 heures de prière et d’adoration à Stella Matutina, du vendredi 15 avril (9h) au samedi 16 (9h). On pourra aussi, pour l’aider à payer de meilleurs avocats :
‐ commander ses livres :
 « Mon combat dans le couloir de la mort » : 20 € plus environ 5,35 € de port
 « Je vous écris du couloir de la mort » : 20 € plus environ 5,35 € de port
auprès de l’ ACAT‐Thonon qui est son lien avec la France : acat.thonon chez gmail.com
‐ faire un don spontané à : ACAT‐Thonon c/o Mme Julienne Rousseau ‐ 7, Bd du Pré Cergues 74200 Thonon‐les‐Bains en mentionnant : Pour Charles
Mais merci de NE RIEN FAIRE sur les réseaux sociaux pour ne pas nuire à Charles et à l’évolution de son dossier.

P. Philippe Hénaff, curé

L’ACAT est un mouvement œcuménique fondé en 1974 par deux femmes protestantes, bientôt rejointes par des catholiques puis des orthodoxes. Un reçu fiscal vous sera envoyé.
Pour tous renseignements : Dominique Royaux ‐ 1, rue Pasteur, Saint‐Cloud Tel : 0146025297 ‐ bernard.royaux@free .fr

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Horaires

Logo Faire un don