Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Homelie-du-15-decembre-Pere-Burnod
      Homélie du 15 décembre - Père Burnod

Homélie du 15 décembre - Père Burnod

Dans son exhortation apostolique, le pape François commence en disant :


« La joie de l’évangile remplit la vie de ceux qui rencontrent Jésus ». Et dans le paragraphe deux, il affirme ; »Quand la vie intérieure se ferme sur ses propres intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on n’écoute plus la voix de Dieu, on ne jouit plus de la douce voix de son amour, l’enthousiasme de faire le bien ne palpite plus. Même les croyants courent ce risque ».

Je suppose que le pape a médité sur les évangiles de ces deux derniers dimanche : dimanche dernier et aujourd’hui, à partir de la figure de Jean Baptiste.

Le Jean Baptiste de dimanche dernier : il est dans le désert. C’est grand, pas de limites. Il proclame : »Convertissez-vous. Ça n’est pas parce que vous êtes de la race d’Abraham, dit-il aux pharisiens et aux saducéens, que vous êtes sauves. Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être jeté au feu ? Celui qui ; vient derrière moi est plus grand Que moi. »Mais aujourd’hui, le même Jean Baptiste a moins d’espace. Il est en prison entre quatre murs Il fait une crise de foi. Ce qu’on lui rapporte de Jésus ne correspond pas à ce qu’il en a dit. Le Messie annoncé, voilà qu’il ne s’agit pas d’un triomphateur digne de Dieu, mais d’un homme qui accueille n’importe qui : aveugles, boiteux, sourds,… bref des malades dont la maladie signe leur péché. Bref, Jésus fait n’importe quoi, alors est-il le Messie ? Et voilà que c »e Jésus invite à la joie. Il sort les hommes de leurs prisons, de leurs différentes sortes de captivités. La conséquence en est la joie. Déjà dans le prophète Isaïe : » Prenez courage, Dieu vient vous sauver. Prenez patience et réjouissez-vous. Ils reviendront les captifs dans une clameur de joie, un bonheur sans fin illuminera leur visage ; allégresse et joie les rejoindront, douleur et plaintes s’enfuiront ». 

Alors soyez patients, dira St Jacques.

Et voilà que ce Jésus qui fait douter Jean-Baptiste va prendre sa défense. Il ne veut pas que l’inquiétude de Jean diminue aux yeux de ses témoins la profondeur de sa foi et la grandeur de sa mission : « Qui êtes-vous allé voir au désert ? Ni un personnage insignifiant( un roseau agité par le vent), ni un homme à l’allure éclatante ( un homme aux vêtements luxueux), mais un véritable prophète et même un très grand prophète. Jésus identifie Jean-Baptiste au prophète Élie. ? Et finalement, le dernier verset de notre texte porte à son sommet l’éloge de Jean-Baptiste » Parmi les hommes, il n’en n’a pas existé de plus grand que Jean-Baptiste » ; mais il reste un prophète de l’ancienne alliance et la nouvelle, inaugurée par Jésus donne à ses fidèles une dignité plus grande ?. La comparaison finale ne porte pas sur la sainteté personnelle, mais veut mettre en lumière la transcendance du Christ, médiateur d’une nouvelle alliance. Quelle bonne nouvelle nous est proposée ? Croire en Dieu ? Ce peut être un tranquillisant parce qu’on peut fabriquer Dieu à notre image.

Qui est Dieu pour nous ? Jésus-Christ est-il celui qui vient au cœur de nos vies et se propose à notre liberté ?

Jean-Baptiste aurait-il eu l’espace d’un instant l’image d’un Messie tout puissant ? Serait-il déçu par sa réduction en humanité ? Et nous ? La Bonne Nouvelle est annoncée en paroles et en actes.

Nous sommes tantôt comme Jean-Baptiste au Jourdain, tantôt enfermé comme Jean-Baptiste dans ses questions et prêt à tout remettre en question. Cette dernière étape est utile, nécessaire, féconde. Je doute, donc je crois.
Profitons de ce temps d’Avent, d’attente. Soyons dans l’attitude de l’être aimé, de l’être attendu pour accueillir.

Dieu nous aime. Dieu nous attend avec patience.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Horaires

Logo Faire un don