Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Homelie-de-la-Nuit-de-Paques-2016-Pere-Rondepierre
      Homélie de la Nuit de Pâques 2016 - Père Rondepierre

Homélie de la Nuit de Pâques 2016 - Père Rondepierre

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 3 avril 2016
  • réagir

Homélie pour la Nuit de Pâques


Nous sommes dans la nuit de l’accomplissement, l’accomplissement de la Promesse.
Cette promesse évoquée dans les diverses lectures que nous venons d’entendre.

Dieu vit tout ce qu’il avait fait, c’était très bon, dit la Genèse ! Merveilleuse création, mais, à cause du péché, il faudra passer de l’œuvre de la création à celle de la rédemption, de la première création à la création nouvelle et définitive.
Il faudra que le peuple des hébreux passe la mer sous la conduite simultanée de Dieu et de Moïse, pour passer de l’esclavage à la liberté, d’une vie ancienne à une vie nouvelle. Il faudra que les prophètes, dont Isaïe et Ezéchiel, pour le peuple d’Israël en exil, prophétisent, qu’ils transmettent la promesse de Dieu : oui, ils reviendront habiter leur terre, prier au Temple, ils pourront à nouveau observer fidèlement la Loi.

En Jésus la promesse s’accomplit.
Il est le nouvel Adam qui réconcilie le monde avec Dieu.
Il est le nouveau Moïse qui nous fait passer de l’esclavage de la chair à la liberté des enfants de Dieu.
Il est le prophète dont la vie elle-même est Parole vivante de Dieu.
En se donnant, il donne tout. En acceptant la mort, il s’associe à toute souffrance et à toute mort. Sa mort provoquée par le péché des hommes devient source de pardon et de guérison. En ressuscitant, il ouvre le ciel, il vide les enfers, il prend corps de gloire pour que nos existences deviennent elles aussi glorieuses. Il est le nouveau Temple ouvert à tous les hommes, celui par lequel Dieu se rend visible.

Soyons clairs. tout est accompli et cependant tout recommence. C’est pour nous, comme pour les disciples, le grand mystère de Pâques. Les disciples attendaient comme très prochains le retour du Seigneur et la fin des temps ou, au moins, un règne parfait de justice et de paix. Et voilà que depuis 2000 ans, nous après eux, nous attendons encore. Nous sommes comme les dix jeunes filles de la parabole, filles sages et filles folles, celles qui gardent l’huile et celles qui l’épuisent : le Seigneur tarde.

L’histoire ne s’achève pas au matin de Pâques, ni à celui de Pentecôte mais elle rebondit.
Une histoire dans laquelle nous sommes responsables de nos vies, de nos frères, de ce monde avec sa justice et sa paix.
Une histoire dans laquelle nous sommes en recherche du vrai visage de Dieu, celui que Jésus nous indique dans l’évangile.
Une histoire qui est le temps de l’Église. L’Eglise dans sa fidélité au Christ nous équipe : la Parole de Dieu, les sacrements, la vie communautaire sont les trésors qui nous font vivre.
Plongés dans la mort du Seigneur pour vivre avec lui, selon ce que dit Paul dans une de ses très puissantes formules, consacrés dans l’huile sainte, parce que nous sommes élus de Dieu, appelés par lui à être fils et à en témoigner, nourris de l’eucharistie, cette nourriture des chercheurs de Dieu, des ouvriers de l’évangile mais qui est aussi comme un viatique. « Chaque fois que vous mangez le pain et buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne ».

°°°

Pour nos trois catéchumènes, cette Nuit est aussi celle de l’accomplissement. Dans un instant ils vont être plongés dans l’eau, marqués du saint chrême et pour la première fois recevoir la nourriture des élus de Dieu. Pour eux aujourd’hui, c’est un accomplissement et un nouveau commencement. Ils deviennent néophytes, nouvelles plantes greffées sur le Christ pour que leur vie soit tout orientée vers la vie avec le Christ.
La nuit va s’achever. La lumière du Jour va revenir. Dans cette célébration, elle est déjà venue.
Puissions-nous tous vivre avec cette certitude : le Christ a ouvert le ciel pour nous pour qu’aujourd’hui nos vies en soient illuminées, pour que demain nous puissions vive en plénitude avec lui, lui le Ressuscité.

AMEN

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Horaires

Logo Faire un don