Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Histoire-du-grand-orgue-de-Saint
      Histoire du grand orgue de Saint-Clodoald

Histoire du grand orgue de Saint-Clodoald

L’orgue de Saint Clodoald restauré en 2005, est un instrument reconnu dans le monde entier.


Le Grand Orgue de l’église Saint-Clodoald, qui appartient à la Ville et est affecté au culte catholique, est dérivé d’un petit Cavaillé-Coll de série, commandé en 1876 par l’abbé Romand alors curé de la paroisse.
L’instrument primitif, doté de 15 jeux, possédait deux claviers manuels et un pédalier ; c’est celui que connut Charles Gounod et sur lequel il jouât. En effet propriétaire d’une "villégiature" à Saint Cloud, il venait le week-end jouer à Saint Clodoald.
Le premier grand remaniement intervint en 1926 avec la mise en œuvre d’un positif de 10 jeux. Cette transformation ne fut pas une réussite durable.
En 1956, une nouvelle console électrique était installée.
En dépit de cela, il fallut se résoudre à abandonner l’utilisation de l’orgue, peu sûr, qui resta muet plusieurs années.
En octobre 1972, l’Association des Amis du Grand Orgue, soucieuse de porter remède à cet état de chose, entreprit, grâce à des dons et des subventions de la mairie de Saint-Cloud, une restauration limitée.
En décembre 1995, une importante procédure a été mise en oeuvre, à l’initiative de l’Association, en vue de la restauration, l’agrandissement et l’embellissement de l’orgue.
Cet ambitieux projet a permis l’inauguration du Grand Orgue le 9 décembre 2006.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.