Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Grands-temoins-du-pele-Michel-raconte
      Grands témoins du pélé : Michel raconte !

Grands témoins du pélé : Michel raconte !

L’histoire d’une grâce reçue au cours du pélerinage

Michel, fidèle pèlerin du groupe de Saint-Cloud, nous raconte la grâce et l’appel reçus de manière percutante au cours du pélé, édition 2017


Grâce reçue en fin de pélé... "Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur. C’est mon Dieu qui est ma force"

Le pélé 2017 des pères de famille à Montligeon est vraiment magnifique par les témoignages reçus et les échanges fraternels en groupe ou à deux, couvrant la palette de nos joies à nos souffrances profondes de pères de famille. Néanmoins dans ce texte, je concentre mon développement sur la grâce que j’ai reçue en fin de pélé, afin de la partager avec vous.

Lecture de la lettre de Saint Paul Apôtre aux romains

Dimanche 2 juillet, à la messe de 11h en la basilique de Notre Dame de Montligeon, je suis lecteur de la lettre de Saint Paul Apôtre aux romains (RM8,3-11) en accord avec l’équipe de coordination inter-chapitres du pèlerinage. Je suis non voyant, je ne lis pas le braille et je m’appuie donc sur ma mémoire.
Ce texte m’est familier : je l’ai mémorisé et récité depuis plus d’une année, médité et prié maintes fois et déjà proclamé à la vigile pascale en 2016 et 2017, à l’église Stella Matutina à Saint-Cloud.
Dans cette basilique je me sens chez nous avec les pères de famille pèlerins, avec de plus la belle expérience de la lecture de la finale de la lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates (GA6,14-18), le dimanche 3 juillet 2016 au cours de notre précédent pélé (lecture "topissime" selon mon ami Philippe).
Toutes ces conditions réunies concourent à la perspective d’un déroulement rectiligne de cette lecture.
Mais le Seigneur m’accompagne par un autre chemin : à l’ambon, en cours de lecture j’ai un "trou de mémoire"... grâce à l’aide de Ludovic tout proche je poursuis et j’achève cette lecture de la Parole. Retourné à ma place, ému et serré dans les bras de Ludovic, Dieu m’enveloppe dans la chaleur de son Amour. Je suis là, le cœur ouvert et tout brûlant, en présence du Seigneur et interrogatif sur le sens de ce trou de mémoire.
Sa réponse m’apparaît claire et limpide : Pourquoi Michel n’as-tu pas partagé avec tes frères de pélé ce projet de lecture et ne l’as-tu pas confié à leur prière ?
Oui, je prends alors conscience que c’est "Michel qui veut réussir à tout prix tout seul"… qui s’est encore une fois manifesté et à mon insu. Dans sa grande délicatesse, le Seigneur me préserve des blessures par la perte de confiance en mes capacités ou par la dégradation de ma propre image. Il me donne sa paix.

Laisser Dieu agir davantage dans ma vie

La veille après-midi, après le témoignage de Christian consacré à l’engagement, au cours du temps de partage, je me suis engagé à laisser Dieu agir davantage dans ma vie, à déplacer la limite entre "je fais ma part" et "je laisse Dieu agir davantage", toutefois sans en percevoir précisément la manière.
Maintenant la manière est claire et limpide : en partageant davantage avec mes frères ce qui fait battre mon cœur de père de famille et en le confiant à leur prière. Dieu agit principalement dans notre vie à travers nos frères !

Recevoir le sacrement de réconciliation

En reconnaissant mon attitude "Michel qui veut réussir à tout prix et tout seul", je reconnais mon péché d’orgueil et d’égoïsme devant le Seigneur. Avec l’enseignement de la veille matin que le Père Thibaud nous a donné sur le sacrement de réconciliation, j’ai hâte de recevoir ce sacrement pour que, pardonné, l’icône du Christ au creux de mon cœur brille à nouveau et que le Seigneur soit dans mon cœur et sur mes lèvres pour le service de lecture de la Parole.
Ma priorité lundi matin est de prendre rendez-vous à la paroisse, avec un prêtre, afin de demander le sacrement de réconciliation.

Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur. C’est mon Dieu qui est ma force

Je te remercie Seigneur de venir me toucher de manière si intime, tout au fond de mon cœur dans ma faiblesse et de me faire ainsi vivre et comprendre davantage le thème de notre pélé "Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur. C’est mon Dieu qui est ma force" (IS49,5). Je Te loue pour le cadeau spirituel dont tu me combles au cours de cette messe.
Lundi 3 juillet, je reçois le texte du jour, la lettre de Saint Paul Apôtre aux éphésiens (EP2,19-22) avec la marque de ta tendresse et de ta miséricorde, Seigneur. C’est le texte de mon premier service de lecture de la Parole (*), au cours de la messe célébrée en chapitre le vendredi 3 juillet 2015 à l’église du Mage, durant notre premier pélé à Montligeon. Alléluia pour cet anniversaire !

Mes chers frères, je vous invite à partager ma joie profonde de servir la Parole et à vous y associer par la prière, afin de rendre gloire en église à notre Seigneur. Amen !

Michel R.

(*) http://paroisse-saintcloud.fr/Pelerinage-des-peres-de-famille-et-mon-premier-service-de-lecture-de-la-Parole

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.