Paroisse de Saint-Cloud
http://paroisse-saintcloud.fr/Aimer-l-Eglise-en-vacances
      Aimer l’Eglise... en vacances

Aimer l’Eglise... en vacances

La semaine dernière, dans son éditorial, le père Frédéric Guigain nous invitait à profiter de ces vacances pour revisiter la Création, pour la contempler et nous en réjouir. Il proposait aussi de nous situer, en vérité, à l’intérieur de cette Création.


Aujourd’hui, toujours à proximité de l’été, je voudrais vous inviter à profiter de ce temps pour revisiter l’Église, afin, bien sûr, de l’aimer davantage.
Revisiter l’Eglise commencera par visiter des églises. Cathédrales, églises paroissiales, chapelles de pardon, basiliques des grands pèlerinages, églises monastiques, chacune a son histoire, son architecture, son ambiance spirituelle, toujours à découvrir et à approfondir. Toutes sont une image de l’Église.
Quand nous entrons dans une église, pouvons-nous imaginer les milliers ou les myriades de fidèles qui y sont entrés avant nous pour déposer une prière, confier leurs amours, présenter un enfant au baptême ou un
défunt à la prière de l’Église, pour se taire un moment ou pour participer à la messe ?
Avant d’être visiteurs, puissions-nous être d’abord pèlerins et entrer ainsi en communion avec tous ceux qui nous y ont précédés. Avec eux, depuis 20 siècles, nous sommes l’unique Eglise du Christ, et c’est un mystère qui nous dépasse.
Aimer l’Église en vacances, c’est encore découvrir qu’il y a des communautés chrétiennes autour de ces monuments. Que nous soyons en vacances dans une grande station où les églises peuvent être bien pleines le dimanche, ou dans les lieux où les assemblées sont plus restreintes, il y a toujours une communauté chrétienne qui vit et qui prie là, tout au long de l’année. Ces paroissiens semblent parfois s’effacer devant la foule des vacanciers, mais ce sont bien eux qui tiennent la maison, avec leurs forces et
leurs faiblesses. Il sont autant que nous l’Église, comment leur serons-nous attentifs ?
Et si nous sommes à proximité d’un monastère, comment allons-nous profiter des temps spirituels que moines ou moniales nous proposent, avec leurs traditions spirituelles et liturgiques propres ?
Et si nous sommes à l’étranger, allons-nous chercher la messe qui nous accueillera ?
La langue ne nous sera peut-être pas familière, les façons de célébrer pourront nous étonner. Mais nous savons comment la messe se déploie, alors nous ne serons jamais perdus, et nous aimerons encore plus l’Eglise dans sa dimension catholique.
Si enfin, nous sommes en terre à dominante protestante, ou orientale, les temples et les églises s’offriront aussi à notre visite. L’architecture, l’iconographie, le culte nous paraîtront encore plus différents. Nul doute qu’il n’y ait encore des trésors de foi à découvrir, à contempler et à aimer.
Bonnes vacances !
Père Guy Rondepierre

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Logo Faire un don

Dans l'Eglise

Eglise catholique des Hauts-de-Seine

Radio Notre-Dame

KTO

Eglise de France

Logo Horaires

newsletter

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour